Spread the love

001L’opérateur économique Patrice Talon a entretenu ce jeudi 29 octobre les étudiants de l’Ecole nationale d’économie appliquée et de management Enéam sur entrepreneuriat. Cette communication présentée à l’auditorium de ladite école portait sur le thème « le rôle des chefs d’entreprise dans la lutte contre la pauvreté ». Une occasion qui a permis au présidentiable d’expliquer à la jeunesse venue l’écouter pourquoi, il ambitionne d’occuper le fauteuil de la Marina en avril prochain.

C’est sur la base de son parcours personnel que l’homme d’affaire Patrice Talon a montré aux étudiants de l’Enéam le moyen par lequel un chef d’entreprise contribue à la réduction de la pauvreté. Pour le présidentiable « Un opérateur économique doit avoir l’ambition de créer la richesse pour lui-même. Une richesse qu’il partage avec ses collaborateurs et qui contribue ainsi à lutter contre la pauvreté ». Tout au long de sa communication, Patrice Talon a fait le lien entre la création de richesse, la création d’emploi et la lutte contre la pauvreté. Il a aussi insisté sur le fait que l’État n’est pas le meilleur créateur d’emploi. Pour celui qui a notifié à l’assistance qu’il est issu d’une famille modeste et qu’il est parti de rien avec des successions d’échec, seul le secteur privé a cette capacité de réduire le taux de chômage dans un pays qui aspire au développement. Il souligne que pour lutter effacement contre la pauvreté, l’État a un rôle prépondérant à jouer, celui de préserver les intérêts des privés. L’homme d’affaire a expliqué aux étudiants pourquoi il a décidé d’être candidat aux prochaines élections présidentielles. A en croire ses propos, l’opérateur économique a choisi de briguer la magistrature suprême pour apporter un soulagement à la misère et la pauvreté qui sont devenues le quotidien de la plupart des béninois. Après cette présentation nourrie d’ovation, les étudiants ont posé quelques questions à l’homme d’affaires sur l’entreprenariat mais aussi sur ses ambitions politiques. Et c’est à cette étape que le magnat du coton est revenu sur l’information selon laquelle il voudrait aller au charbon pour se venger. Talon a affirmé qu’il n’a aucune idée de vengeance puisque la vengeance selon lui est contraire aux réalisations de grandes œuvres.

Marcus Koudjènoumè