Spread the love

PAUL_ISSE_IkoLa  Confédération syndicale des travailleurs du Bénin CSTB dénonce le limogeage de 600 directeurs par le gouvernement pour raison de résultat catastrophique au Certificat d’Etude Primaire 2016. Lors d’un point de presse initié ce lundi 26 septembre 2016 à la bourse du travail, Paul Essè Iko a condamné cette décision tout en estimant que les vraies causes de l’échec massif des apprenants sont à recherchées dans la politique de gestion de l’Etat béninois. A travers des exemples, le syndicaliste a listé les maux qui minent le système éducatif et dont le pouvoir central serait coupable. Retard des subventions pour faire fonctionner les écoles, insuffisance du nombre de maîtres, tares des nouveaux programmes sont des raisons qui en croire le chef de file de la Cstb sont à la base des résultats médiocres obtenus pour cette année 2016. « L’enfant sans maître et qui a accumulé les lacunes depuis le CI peut-il être apte à réussir au CM2 après cinq ans de graves insuffisances en matière d’instruction ? Par quel miracle le directeur doit-il opérer la magie pour faire réussir des enfants presque abrutis et incompétents ? Voilà autant de questions que s’est posé le secrétaire général de la Cstb. Qu’il vous souvienne,  39,26% de candidats ont été déclarés admis au plan national pour le Certificat d’Etude primaire 2016 contre 89,61% en 2015.

Marcus Koudjènoumè