Spread the love

IMG-20160127-WA0056L’observatoire chrétien catholique de la gouvernance OCCG organise depuis ce mercredi 27 janvier au chant d’oiseau à Cotonou, un colloque en vue de sensibiliser les citoyens sur la prochaine présidentielle. Le thème retenu : ‘’nécessité de lutter contre la corruption électorale et ses méfaits dans un régime démocratique’’. Pendant deux jours, les participants vont débattre de plusieurs autres sous-thématiques telles-que : ‘’le libre choix des gouvernants par le peuple, socle de toute vraie démocratie’’ ou encore ‘’la pensée de l’église catholique sur la corruption électorale’’. Ce forum a pour ambition de mettre en relief les méfaits actuels de la corruption électorale et ses atteintes au système démocratique. Il s’agira de faire approprié le concept de la démocratie, l’achat de conscience, les influences ethniques, régionalistes ou encore religieuses. « La question se pose à nous et cette question est sérieuse. Les alliances à coup de milliards sont une réalité, il faut qu’on en parle et il faut qu’on libère les jeunes qui sont devenu les héritiers précoces de ce mal traditionnel » a expliqué le président de L’OCCG, le père Julien Efoé Pénoukoun. A en croire ce dernier, la corruption électorale a déjà commencée et les institutions de la République sont insensibles face aux violations flagrantes observées. « J’espère fortement que quelque chose se passera au Bénin à la prochaine élection présidentielle. Nous assisterons à un tournant avec une mise en pièces détachées de certains colosses que j’appelle les braqueurs de la cité a ajouté le président de l’observatoire chrétien catholique de la gouvernance lors de sa conférence inaugurale. Comme participants à ce colloque la société civile et les personnalités politiques telles Luc Gnancadja, Dorothée Kindé Gazard et Abraham Zinzindohoué. L’Eglise catholique à travers cette initiative entend jouer sa partition pour des élections sans violences. Ce colloque constitue une rencontre de vérité a laissé entendre Monseigneur Antoine Ganyè archevêque de Cotonou et président de la conférence épiscopale du Bénin. L’observatoire chrétien catholique de la gouvernance est un organe de veille créé par les évêques du Bénin et qui vise à éradiquer les dérives observées dans la gestion de la cité. Les assisses prennent fin demain jeudi 28 janvier.

Marcus Koudjènoumè