Spread the love
Faux-medicaments
Les forces de l’ordre découvrant le pot aux roses

La guerre déclenchée contre les faux médicaments portes ses fruits. Suite à la descente des agents de sécurité publique en son domicile, il a été découvert environ 50 tonnes de faux médicaments chez le député Mohamend Atao Hinnouho.
Selon les indiscrétions, une importante quantité de faux médicaments auraient été découverts dans des entrepôts au quartier Sègbéya dans le 1er arrondissement de Cotonou. Lesquels entrepôts appartiendraient au député Mohamed Atao Hinnouho. Des perquisitions dans des maisons à Sègbéya  auraient également permis à la Police nationale de mettre la main sur des quantités non négligeable de faux médicaments. Cette opération a été possible grâce au professionnalisme et au sang-froid des agents des forces de sécurité publique. Maintes fois, ils auraient buté contre la résistance du député. Finalement, la perquisition a pu se faire vendredi 8 décembre 2017 et trois (03) camions de 10 roues entièrement remplis de cartons de supposé sérum glucosé et de médicaments divers ont été découverts. La perquisition entamée jeudi 07 décembre 2017 a pris fin au petit matin du dimanche 10 décembre 2017. Elle a permis de récupérer cinq (05) camions 10 roues remplis de faux médicaments. Au départ, personne ne savait que l’opération conduirait au député Hinnouho. Contrairement donc aux informations distillées dans l’opinion par Paul Kato Atita au détour de l’émission «Zone franche» de Canal 3 Bénin dimanche 10 décembre 2017, la perquisition a été effectuée suite aux dénonciations des personnes interpellées dans le cadre de cette enquête. Dans cette affaire, la Police a tenu bon face aux agissements de la population pour la dissuader. Ni la dame ni l’intéressé n’ont cru devoir se présenter à la Police suite aux convocations à eux adressées.

Odi I. Aïtchédji