Spread the love

Dakpe SossouLa persistance de la grève dans le secteur de l’enseignement maternel et primaire dans le département du Mono préoccupe le député Dakpè Sossou. Il a organisé le mercredi 17 janvier 2018 à Lokossa, une séance d’échanges avec les enseignants de ce secteur du département du Mono. A l’entame des discutions,  le représentant des syndicats de l’enseignement, Basile Aholou, a dévoilé les mobiles qui fondent leurs revendications.  Au nombre d’elles, il y a le statut des enseignants et les décrets d’application des reclassements. « Nous avons déposé nos demandes de reclassement. Mais depuis deux ans, elles n’ont pas eu de suite jusqu’à ce jour », a-t-il déclaré. En dehors de ces problèmes, il y a la formation des enseignants du  primaire et du secondaire et le non-achèvement des dossiers des Ace et du déchargement des directeurs pour  insuffisance de résultats scolaires», a-t-il dénoncé.  Face à ces revendications, Dakpè Sossou a rassuré ses interlocuteurs de sa bonne foi à résoudre ces problèmes. « Vous avez plusieurs problèmes à gérer. Nous allons rencontrer les autorités pour savoir pourquoi des citoyens ont travaillé pendant des années et son salaire depuis deux ans. Quant aux arrêtés de promotion et de reclassement, je vais vérifier s’ils sont signés. Si ce n’est pas fait, je ferai tout pour qu’ils soient  signés.  Comptez sur moi, il y aura amélioration d’ici deux mois », a-t-il confié avant d’inviter tous les enseignants grévistes à la patience et à la compréhension.

Claude Ahovè (Br Mono-Couffo)