Spread the love
Philippe-Noudjènoumè, le premier secrétaire du Parti communiste  béninois
Philippe-Noudjènoumè, le premier secrétaire du Parti communiste béninois

On aurait voulu qu’il écrive son histoire et qu’il laisse sa mémoire à la postérité. Il est évident que tout le monde peut le comprendre. Son règne a été l’un des plus mauvais règne pour le pays et que pendant trente ans, le Bénin a connu du recul à tous les niveaux au plan économique, au plan moral et qui incarne aujourd’hui ce qu’on appelle impunité puisque il a exigé et obtenu qu’on puisse lui accordé une immunité pour tout ce qui est passé sous son pouvoir pendant dix sept ans. C’est dommage, j’aurai souhaité que tout ça soit fait pendant qu’il est vivant et qu’on puisse le faire ensemble entre vivants. C’est dommage qu’il soit mort. Ça me fait triste. Je crois que l’histoire a disparu avec Mathieu Kérékou.