Spread the love
phoran
Les responsables du projet Phoran au lancement

L’échec de la migration de l’analogie au numérique au Bénin n’a pas laissé indifférent Michel Dossou, enseignant-chercheur à l’Université d’Abomey-Calavi. Après ses études doctorales à Lille en France, il a initié le projet Photonique et radiodiffusion (Phoran) dont le lancement a été fait jeudi 4 mai 2017, au Campus numérique de l’Université d’Abomey-Calavi. Il vise d’une part à mettre en place des masters avec des spécialités pour permettre aux diplômés de valider les solutions technologiques en matière de normes et standard et d’autre part d’offrir une compétence transversale dans les domaines de la photonique. A la cérémonie de lancement, le coordonateur du Phoran, Michel Dossou, a présenté le contenu du projet. « Deux types de masters meublent le projet », a-t-il déclaré. Il s’agit du master en Fibre optique et du master en photonique. Peuvent faire acte de candidature, les étudiants titulaires d’une licence en sciences exactes ou diplômes équivalents, en sciences et technologie de l’information, en informatique et en télécommunication. La particularité de ce projet est que des séminaires pratiques seront organisés avec la possibilité aux apprenants d’avoir accès aux équipements (acquis grâce aux partenaires) et de faire des manipulations. Aussi, les entreprises de la place seront-elles sollicitées, pour offrir à chaque semestre des stages. La cérémonie a connu la présence de plusieurs partenaires du projet. Il s’agit du Coordonateur Nord du Phoran, Marc Wilpart, du partenaire Nord, Marc Lobelle et des représentants d’entreprises locales. Ils ont promis joué leur partition pour l’atteinte des objectifs.

SA