Spread the love

Le Coordonnateur des usines de la Sodeco, Idrissou Bako ne recule pas devant son projet de recrutement inopportun de nouveaux agents contractuels auquel s’opposaient les deux syndicats de l’entreprise. A la grande surprise, l’une des organisations des travailleurs de la société est revenue sur sa position en approuvant ce qu’il y a lieu d’appeler une décision totalement ruineuse.

«La Sodeco n’a pas besoin d’engager de nouveaux agents. C’est inacceptable ». Ainsi se résume la position des deux syndicats de l’entreprise face à un plan de recrutement d’agents contractuels que le Coordonnateur des usines, Idrissou Bako s’apprêtait à exécuter. Ils ont dénoncé le caractère inopportun, inapproprié, fantaisiste, suicidaire et ruineux du projet. Les syndicalistes ne trouvent pas sérieux que les responsables décident de recruter du personnel pour une durée d’un an dans le cadre des activités de la campagne cotonnière qui prend fin dans trois mois. Mieux, Idrissou Bako a rencontré une sérieuse désapprobation des syndicalistes qui se sont opposés à sa volonté d’affecter qui il veut et quand il veut. Quand le Coordonnateur de la Sodéco avait pris sa première note de service portant recrutement d’agents contractuels et affectations, le Secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs a aussitôt écrit à tous les camarades de lutte, leur demandant de surseoir à toute passation de service au niveau des usines (Voir la note de démobilisation). Jugé très proche de Idrissou Bako, il a surpris beaucoup de Béninois en faisant échec au projet de ce dernier. Sur le même front, le Syltra dont les membres sont fortement syndiqués ne lui a pas fait de cadeau. Alors que le Syltra rechigne toujours à accorder son feu vert à Idrissou Bako, le second syndicat fait fausse route et dégarnit le front. Il approuve le plan de recrutement contre lequel il s’était prononcé dans la lettre sus évoquée. Idrissou Bako ayant reçu du soutien revient à la charge. Dans une nouvelle note de service qu’il a prise portant le même objet, il écrit noir sur blanc, que c’est après concertation avec les membres du bureau Directeur du Syndicat national des travailleurs de la Sodeco, qu’il a recruté. Au lieu des 14 personnes qui figuraient sur la première note, on s’est retrouvé à 15 nouveaux agents engagés dans les usines de la société. Idrissou Bako et sa clique ont ainsi montré jusqu’où ils pourront aller pour ruiner l’entreprise. On s’attendait à voir le Syndicat national des travailleurs de la Sodéco faire de sa bataille, la défense des intérêts de la société, mais, il a succombé à la tentation de privilégier une cause qui n’est pas celle du monde des travailleurs. Ce qui risque de faire perdre à ce syndicat, la majorité de ses membres.

FN syntra-sodeco