Spread the love

lafia2A l’occasion de la 6ème commission mixte bénino-togolais de délimitation des frontières maritimes qui a été clôturée mercredi 11 juillet 2018 à Cotonou, les experts des deux Etats ont validé la soumission conjointe de demande d’extension du Plateau continental.

Le Bénin et le Togo réclament l’extension de leur Plateau continental. La 6ème commission mixte bénino-togolais de délimitation des frontières maritimes tenue à Cotonou du 09 au 11 juillet 2018, a été exclusivement consacrée à la question. A cette occasion, les experts des deux pays ont donné leur quitus à l’Onu pour la soumission conjointe de demande d’extension du Plateau continental. Cette demande, selon Marcel Baglo, Directeur général de l’Agence béninoise de gestion intégré des espaces frontalières, sera soumise à l’Organisation des Nations-Unies le 18 septembre 2018 pour étude. En effet, la convention des Nations Unies sur le droit de la mer donne une zone économique exclusive de 200 mille marins à chaque Etat côtier. L’article 76 de cette convention spécifie que les Etats ont droit au sol sous-marin au-delà de 200 mille marins, s’ils peuvent prouver que ce dernier fait partie de leur Plateau continental.C’est fort de cela que le Bénin et le Togo sollicitent l’arbitrage de l’Onu. A en croire Marcel Baglo, les recommandations ont été faites pour accompagner le suivi du projet de soumission. Dammipi Noupokou, ministre conseiller à la mer du Togo, a indiqué pour sa part que des réunions seront organisées tous les six mois pour la maintenance du dossier soumis. A l’en croire, le Bénin et le Togo, à travers ce projet de soumission viennent de consolider leur coopération. « La validation de ce dossier marque un pas important  dans l’opérationnalisation des actions de souveraineté du Bénin et du Togo », a déclaré le ministre béninois de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia. C’est pourquoi il a invité les experts de la commission mixte à veiller à la prise en compte des recommandations issues de cette rencontre.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)