Spread the love

e-VisaAprès le lancement de la plateforme E-visa au Bénin en avril 2018, le Conseil des ministres, en sa séance d’hier mercredi 22 août 2018, a autorisé l’acquisition d’équipements de raccordement des postes frontaliers à la plateforme en vue de la mise en œuvre effective de cette réforme.

La plateforme E-visa entre dans sa phase active. En effet, dans le souci d’optimiser les procédures de demande et de délivrance de visas au Bénin, le gouvernement a autorisé au cours du Conseil des ministres d’hier mercredi 22 août 2018, l’acquisition d’équipements de raccordement des postes frontaliers à la plateforme E-visa. Ces outils serviront à vérifier l’authenticité, aux postes frontaliers indiqués, du visa électronique présenté par les voyageurs. Autorisation électronique délivrée via internet aux ressortissants étrangers désirant rentrer au Bénin, la plateforme E-visa permet de dématérialiser et de faciliter les procédures d’obtention de visa d’entrée au Bénin. Elle permet également d’améliorer les méthodes de traitement afin de disposer d’une archive numérique durable et sécurisée. L’avènement de cette plateforme a induit la constante augmentation des demandes et délivrances de visa, signe de la pertinence de la mesure. Vu le succès du projet, il a été prévu l’acquisition d’équipements et le raccordement à ladite plateforme des postes frontaliers de Porga, Malanville, Kraké, Hillacondji, Aéroport et Port de Cotonou. En autorisant l’extension de ce projet, le gouvernement Talon facilite la destination Bénin, mais sécurise aussi son territoire. aussi, cette  mesure participe-t-elle du souci du gouvernement d’achever les projets entrepris pour combattre les éléphants blancs et optimiser les résultats.

 O. I. A.