Spread the love

deguerpissementL’opération de libération des espaces publics poursuit son petit bonhomme de chemin. Après les excuses du chef de l’Etat Patrice Talon présentées vendredi 17 mars 2017 par le ministre du cadre de vie et du développement durable José Didier Tonato au sujet de certains citoyens qui ont vu leurs puisards et fosses septiques détruits, les casses continuent sur le terrain. Le préfet du littoral Modeste Toboula et son équipe se sont rendus ce lundi 20 mars dans les localités d’Agla, carrefour Adjaha, carrefour Godomey magasin pour suivre ladite opération. « Il ne serait pas bien qu’on fasse le travail à moitié et l’arrêter du fait des erreurs constatées » a souligné le préfet du littoral faisant référence à la requête du chef de l’état qui voudrait que certaines populations dont les fosses septiques sont détruites soient dédommagées. Urbain Gislain Hounnou, directeur général du développement urbain qui faisait partie de l’équipe préfectorale a reconnu l’importance de la présence des experts sur le terrain pour l’appréciation de certains cas d’occupation du domaine public.

Marcus Koudjènoumè