Spread the love
boni_yayi_04-2-e6432
Yayi Boni n’a jamais été interdit du salon d’honneur

L’ancien Président de la République, Yayi Boni, n’a pas été interdit d’accès à la salle d’honneur de l’aéroport international Cardinal Gantin. Le Directeur de l’Anac, Prudencio  Béhanzin, dément et clarifie.

Pure intox ! Yayi Boni n’a pas été refoulé au niveau de la salle d’honneur. Au cours de son intervention, le Directeur de l’Anac a fait savoir qu’il s’agit d’un faux procès fait à l’Anac. Mieux, affirme-t-il, le salon d’honneur est en chantier, justement  dans le cadre du processus de réhabilitation en cours. « En raison de ces travaux, le Chef de l’Etat a lui-même donné des instructions faisant état de ce que les personnalités importantes empruntent le pavion présidentiel », a-t-il déclaré. Mais qu’en est-il vraiment du traitement infligé à l’ancien Président ? Sur ce plan, le Directeur de l’Anac a été clair. Il a fait savoir que le président Yayi Boni a eu droit à tous les honneurs de son rang.  « L’ancien Président Yayi Boni a été traité avec tous les honneurs dus à son rang. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer un voyage, les agents en place ont instruit ce dernier d’emprunter le pavillon présidentiel », a-t-il fait savoir. L’évènement de l’aéroport de Cotonou n’est nullement comparable à celui de l’aéroport de Tourou. Prudencio  Béhanzin en a profité pour inviter les uns et les autres à relayer les vraies informations  au lieu de confabuler autour des sujets qui ne construisent pas. En effet, sur les réseaux sociaux depuis la matinée du lundi 29 août 2016, des informations et commentaires distillés via les réseaux sociaux font fait état de ce que l’ancien président de la République Yayi Boni  aurait été renvoyé du salon d’honneur de l’aéroport international de Cotonou.

Jockvien Tchobo (Stag)