Spread the love

zemLa Police républicaine démarre, sous peu, la chasse aux ennemis de l’air pur. L’information a été rendue publique hier mardi 9 juillet 2019 à l’issue de la réunion de commandement que le Procureur de la République a eu avec la hiérarchie policière de son ressort.

L’impunité est désormais bannie pour les pollueurs sans foi. Cotonou retrouve bientôt la rectitude dans le domaine de la pollution. La Police républicaine est décidée à sévir. Les fumées épaisses qui chargent Cotonou risquent de s’épaissir bientôt avec l’appel lancé par les responsables de la Police républicaine. Au sortir de la réunion de commandement avec le Procureur de la République de Cotonou, le Directeur départemental de la Police républicaine du littoral a fait savoir que la répression démarre sous peu. « Toute sorte de pollution sera réprimée. Ceux qui urinent au bord des voies, ceux qui jettent les ordures dans les rues où encore ceux qui font du bruit aux heures de repos seront interpellés et présentés au Procureur de la République », a fait savoir le représentant de la Police républicaine. Cette répression embrassera tous les actes de l’homme qui polluent l’environnement. Les sachets plastiques, les déchets solides ménagers déversés dans la nature, les urines, n’auront plus de place  dans la ville de Cotonou. Les adeptes de la musique à fort décibel pendant les heures de repos sont également dans le champ de mire de la Police républicaine. Le ton est donné, les mauvaises habitudes risquent d’être fatales pour leurs acteurs. L’autorité en charge de la sécurité a également rassuré des dispositions prises pour renforcer la sécurité des personnes et des biens dans la ville.

Hospice Alladayè