Spread the love

glo djigbeAprès Abomey-Calavi, le Comité de pilotage du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, a organisé une séance d’informations à l’endroit des populations de Tori-Bossito et de Zè hier jeudi 18 octobre 2018. Le but visé à travers cette séance est de sensibiliser les personnes affectées par le projet à soutenir l’initiative du président Patrice Talon de doter le pays d’un aéroport futuriste.

Glo-Djigbé, Tori-Cada et Tangbo Djèvié sont les trois arrondissements affectés par le projet de construction de l’aéroport de norme internationale de Glo-Djigbé. Pour susciter l’adhésion des populations de ces localités au projet, le comité en charge de sa réalisation a entrepris des séances d’informations et de sensibilisation en leur direction. Ainsi, après l’arrondissement de Glo-Djigbé en fin de semaine dernière, cap a été mis sur l’arrondissement de Tori-Cada hier. Ici, le directeur général adjoint de l’Agence nationale du domaine et du foncier, Moussa Fils Idrissou, a exhorté les populations à remplir les formalités pour leur dédommagement. « La construction de l’aéroport de Glo-Djigbé est irréversible. Les populations affectées par le projet qui n’ont pas encore enclenché le processus de dédommagement sont invités à le faire », a-t-il martelé. Ceux qui ont déposé leurs dossiers, il les a invités à se rapprocher du ministère des Infrastructures et des transports ou bien du Chef de leur arrondissement pour le retrait de leurs chèques. Mais avant, il a fait le point le point de l’enrôlement et de paiement des personnes affectées par le projet. A l’en croire, 3680 dossiers soit plus de 52% des personnes affectées par le projet ont été enregistrés et pour ne pas indûment payer, les dossiers ont été traités avec beaucoup d’attention. Dans le traitement des dossiers, a-t-informé, 731 cas de litiges ont été enregistrés et 830 chèques ont été déjà émis. Pour ce qui concerne le relogement du noyau villageois, Moussa Fils Idrissou a informé les populations de Tori-Cada de l’acquisition de 48 hectares par l’Etat à cet effet. Selon lui, les techniciens sont à pied d’œuvre pour la construction des logements avec des infrastructures sociaux de base. Il a été appuyé par Abel Koucoï, président de l’Association inter communale des propriétaires et acquéreurs de parcelles du domaine de l’aéroport de Glo-Djigbé  qui a invité les acquéreurs à s’approprier du Code foncier domanial afin de savoir la conduite à tenir face à la proposition du Gouvernement. Au siège de l’arrondissement de Tangbo-Djèvié dans la commune de Zè, l’exercice a été le même. Les propriétaires terriens affectés par le projet ont été exhortés à remplir les formalités pour leur dédommagement. Ceux qui se sont déjà adonnés à cet exercice ont été invités à aller retirer leurs chèques. La séance s’est déroulée en présence du chargé de mission du Préfet de l’Atlantique, Bernard Zannoudaho, et des autorités locales de Tori-Bossito et de Zè.

 Odi I. Aïtchédji