Spread the love
Il faut leur dire non
Amoussou Bruno

Les positionnements des différents candidats sur la liste de l’Union fait la nation (Un) fait l’unanimité au sein des populations du Couffo. Si en 2011, elle n’a pas pu rafler tous les sièges dans la 11ème et la 12ème circonscriptions électorales, cette fois-ci, à voir les potentialités des candidats choisis dans ce département, elle a des chances de rafler les 6 sièges. Selon les observateurs de la vie politique, les candidats des autres listes ont peu de chance de sortir leur épingle du jeu.

L’Union fait la nation, va rafler, dans quelques semaines, presque tous les six sièges de députés dans le département du Couffo. Et pour cause, au regard des positionnements faits par les responsables de l’Union fait la nation, tous les candidats à la députation dans ce département, pourraient être élus. En effet, selon les observateurs de la vie politique, tout est ficelé pour contrecarrer tous les adversaires politiques de la liste Un. D’abord,dans la 11ème circonscription électorale, ce sont les dinosaures politiques qui occupaient le terrain qui ont été positionnés. Il s’agit de l’imbattable, Amoussou Bruno du Parti social démocrate (Psd), de Gérard Gbénonchi et d’Arnaud Christophe Agossou, opérateur économique et adulé dans les Communes du Couffo. Les œuvres et le militantisme de ces candidats dans la 11ème circonscription électorale ne sont plus à démontrer. Originaire tous du département du Couffo, ils manient, selon les populations, l‘’Adja’’ qui est la langue la plus parlée par les populations. Or, si on sait que la langue est le premier moyen de communication des peuples, on peut aisément déduire l’effet de cette ‘’arme’’ dans la prochaine bataille électorale. Mais ce n’est pas tout.Les dirigeants de cette alliance de partis politiques ont mis d’autres stratégies pour mieux quadriller la 11ème circonscription. Ils ont placé comme suppléants à ces dinosaures politiques des maires de différentes Communes de cette circonscription électorale. A titre d’illustration, c’est le maire de la Commune de Klouékanmè, Christophe Mégbédji qui est positionné suppléant à Gérard Gbénonchi. Quant à Bruno Amoussou, c’est Daniel Lonmadon. Militant chevronné du Psd.Ce dernier ne ménagera aucun effort pour battre campagne pour l’Un. Que ce soient les titulaires comme les suppléants, ils sont populaires, célèbres et capables de rafler tous les sièges. Outre ceux-ci, l’Union fait la nation a supositionné, selon les analystes politiques, des hommes politiques célèbres et imbattables dans la 12ème circonscription électorale. Il s’agit de Joslyn Dégbey ; de Cossi Norbert Amouzoun et du député Gabriel Tchocodo. Selon les populations de Toviklin, de Lalo et autres, ce sont des hommes qui jouissent d’une bonne crédibilité dans cette zone. A ces mobiles, s’ajoutent les mécontentements liés à la politique de deux poids deux mesures que pratique Yayi Boni. Les électeurs estiment que c’est le moment de marquer un coup à Yayi qui n’a rien fait pour eux dans le Couffo.

 Claude Ahovè (Br Mono-Couffo)

 Emmanuel Golou, l’architecte de la liste ‘’Un’’

 Selon les indiscrétions, c’est le député Emmanuel Golou, président du Psd qui a tout ficelé. A en croire les militants, c’est lui l’architecte qui a positionné tous les candidats sur la liste de l’Union fait la nation dans la 11ème et 12ème circonscriptions électorales. Selon les militants, c’est lui qui a déniché tous ceux qui ont été positionnés sur la liste de l’Un. « Il a fait un bon travail. Comme il ne va pas aux élections législatives, il sait qu’il va faire rafler tous les sièges au profit de l’opposition. C’est un politicien bon teint », a indiqué un des militants du Psd. Au regard de ces positionnements, les populations prédisent déjà l’échec des Fcbe dans la 11ème et 12ème circonscriptions électorales.

C.A (Br Mono-Couffo)