Spread the love

justiceL’accusé du vendredi 27 juillet 2018, recouvre sa liberté après 12 années passées en détention. Gildas Zinsou est accusé d’association de malfaiteurs, vol à mains armées et tentative de meurtre. Les faits remontent au mercredi 28 septembre 2005. Faisant parti d’une bande de malfrats, l’accusé du vendredi et ses compères ont pris en filature un ancien directeur général de la téléphonie mobile Bell Bénin. Arrivé à son domicile, celui-ci s’apprêtait à entrer quand ils ont réussi, sous la menace d’une arme à feu, à lui retirer la clé du véhicule après avoir tiré plusieurs balles sur lui. Au cours de son audition vendredi, l’accusé a reconnu les faits, mais a préféré la dénégation pour ce qui est de son implication réelle dans la commission de l’infraction. Les débats ont été longs, mais l’accusé est resté ferme dans sa posture de dénégateur. Il a choisi de revenir sur toutes les déclarations qu’il a eu à faire, aussi bien à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur. Le Ministère public représenté par l’avocat Général Emmanuel Opita a requis à son, encontre 20 ans d’emprisonnement. Son avocat a plaidé la clémence et demandé à la Cour de tenir compte du temps qu’il a déjà passé en prison. Au terme des débats, il a été condamné à 12 ans de travaux forcés. Le dossier de ses coaccusés a été renvoyé à une session ultérieure. Il a été disjoint pour lui permettre d’être fixé sur son sort.

HA