Spread the love
GBEDAN
Le plus dur commence pour le maire joyeux

 Accusé dans l’affaire de faux et de vente illicite de parcelles de ses citoyens dans la commune de Sèmè-Podji, le maire Mathias Gbèdan est finalement arrêté puis jeté à la prison civile de Porto-Novo.

19h 42 mn au Tribunal de première instance de Porto-Novo ! Mathias Gbèdan descend les marches des escaliers du bâtiment dans lequel il a est allé rempli les formalités de sa déposition à la prison civile. Trois gendarmes armés le conduisent vers le véhicule de la gendarmerie. Le regard serein, mais l’air très affecté par l’humiliation, le Maire joyeux semble, à mille lieus de réaliser ‘’le mystère’’. Il est ensuite embarqué pour la Prison. Son avocat n’a pu vraiment rien régler. Mathias Gbèdan séjournera à la Prison Civile de Porto-Novo jusqu’à son jugement. En effet, c’est suite à une plainte déposée par un citoyen de la commune de Sèmè-Podji, pour vente frauduleuse de parcelles, que le maire Mathias Gbèdan a été poursuivi devant le tribunal de première instance de Porto-Novo. Après moult échappatoires, un mandat d’arrêt a été décerné contre lui pour faciliter la manifestation de la vérité, surtout pour les besoins de l’information judiciaire. Devant le procureur, Mathias Gbèdan n’a pas pu s’expliquer de fond en comble avant de se retrouver à la prison civile suite à la réquisition du procureur. En effet, selon la décision du procureur du tribunal, il a été question de placer l’accusé en détention préventive en entendant son jugement. Seulement, il se fait qu’une telle décision ne dépend plus uniquement du procureur, mais aussi du juge des libertés au regard de l’évolution des textes de la république. C’est-à-dire, lorsque le procureur décide, en fonction de la gravité des faits de placer une personne en détention préventive, il revient également au juge des libertés de donner son avis sur les réquisitions du Procureur. Du coup, le maire est revenu devant le juge des libertés avec son avocat qui décida de sauver son client, mais en vain. Mathias Gbèdan s’est finalement retrouvé derrière les barreaux.

Thobias G. Rufino (Br Ouémé-Plateau)

 Gbèdan rejoint Gérard Adoussiba et Fachola Djima

 Mathias Gbèdan va devoir passer sa première nuit carcérale en compagnie de ses amis maires Fcbe que sont Gérard Adoussiba d’Adjohoun et Djima Fachola d’ Adja-Ouèrè. Curieusement, tous ces trois maires des Forces cauris pour un Bénin émergent sont accusés d’avoir pratiquement commis la même infraction. Pour Gbèdan, c’est la vente de parcelles de ses citoyens. Pour les deux autres, c’est le bradage des réserves administratives de leurs Communes. Déjà, les observateurs s’interrogent sur le prochain maire Fcbe qui sera interpellé dans l’Ouémé et le Plateau.

 T.G.R (Br O-P)