Spread the love

lafiaLouis Philippe Houndégnon n’est plus le Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme. Il a été suspendu de ses fonctions par le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, à travers l’arrêté n°0103/Misp/Dc/Sgm/Sa 074 Sgg19 « pour indiscipline grave et mauvaise collaboration ».

Arrêté n°0103/Misp/Dc/Sgm/Sa 074 Sgg19 portant suspension du Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et terrorisme

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique,

Vu la loi n°90-32 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin,

Vu la loi n°2017-41 du 29 décembre 2017 portant création de la Police républicaine,

Vu la loi n°2017-42 du 02 juillet 2018 portant statut des personnels de la Police républicaine,

Vu la décision portant proclamation, le 30 mars 2016 par la Cour constitutionnelle, des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 20 mars 2016,

Vu le décret n°2018-198 du 05 juin 2018 portant composition du gouvernement tel que modifié,

Vu le décret n°2016-292 du 17 mai 2016 fixant la structure type des Ministères,

Vu le décret n°2016-416 du 20 juillet 2016 portant attributions, organisation et fonctionnement du Ministère de l’intérieur et de la sécurité,

Vu le décret n°2016-362 du 31 juillet 2018 portant nomination de l’Inspecteur général de brigade Louis Philippe Houndégnon en qualité de Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme,

Vu la demande d’explication n°0199/Misp/Sp-C du 12  avril 2019 adressée à l’intéressé,

Vu la lettre de réponse sans numéro en date du 15 avril 2019 du Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme,

Vu la lettre n°0341/MispSp-C du 11 juin 2019 de compte rendu du comportement de l’intéressé au président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement, et les instructions annotées y relatives.

Arrête

Article premier :

Est suspendu de ses fonctions de Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme, pour indiscipline grave et mauvaise collaboration, Monsieur Sessi Louis Philippe  Houndégnon.

Article 2 :

Le présent arrêté prend effet pour compter de la date de sa signature et sera publié au Journal officiel.