Spread the love
JEUNESSE-TALON
Le présidium au cours des échanges

Les jeunes pro-Talon ne se fatiguent pas, malgré la pression du camp adverse, dans leur bataille pour la prochaine présidentielle. De weekend en weekend, ils essaient de convaincre et de rallier le plus grand nombre à leur cause. Dimanche 4 octobre 2015, ils étaient au Chant d’oiseau à Cotonou. Réunis au sein de « Jeunesse vision Talon », ils ont organisé un atelier pour éclairer la lanterne des indécis sur le contenu de la vision du potentiel candidat, les réformes qu’il propose, et ses qualités d’homme d’Etat. Selon Apollinaire Gnanvi, Coordonateur du mouvement, la responsabilité de la jeunesse est de reconstruire le pays. Un pays laissé exsangue par les années « Yayi ». « Un peuple dont la jeunesse doute n’a pas d’avenir », a-t-il déclaré, avant de d’indiquer que le bon chemin à suivre en 2016, c’est de miser sur son candidat. « Ce que nous avons fait pendant vingt ans, a été détruit en 10 ans par le régime Yayi », a pour sa part déclaré le parrain du mouvement, Orden Alladatin. Il a notamment déploré les posters du chef de l’Etat aux différents carrefours, son omniprésence dans les médias, sa mainmise et son emprise sur les institutions de la République, le diktat imposé à la Cour, les marchés gré à gré, et cette « minorité Fcbe qui s’est enrichie très vite et de manière gloutonne ». Orden Alladatin a ensuite égrené les réformes proposées par son candidat, et mis l’accent sur le mandat unique de 5 ans. Avant d’appeler les jeunes à démentir les intoxications contre son candidat qui infectent les réseaux sociaux. Pour sa part, invité en tant que représentant de Patrice Talon, l’ancien ministre Gaston Zossou a indiqué que Patrice Talon, c’est 6000 emplois directs, et 25 000 indirects. « La vie de Patrice Talon est réussite. C’est une personne solide, résolue et digne. C’est un chef d’orchestre efficace », a-t-il ajouté.

 Wilfrid Noubadan