Spread the love

Aurelie-AdamLa célébration de la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des Tic a mobilisé, vendredi 4 mai 2018 à Canal Olympia, des centaines de lycéennes et collégiennes. Cette randonnée à laquelle a pris part le ministre de l’Economie numérique et de la communication, a été l’occasion pour Aurélie Adam Soulé de dévoiler les opportunités d’emplois qu’offre ce secteur.

Le numérique est un levier d’insertion professionnelle et sociale. Le ministre de l’Economie numérique et de la communication en a pleinement conscience. Et pour voir beaucoup de femmes faire carrière dans ce secteur dans lequel émerge essentiellement la gent masculine, elle ne cesse de multiplier les initiatives. La dernière en date est la célébration de la 2ème édition de la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des Tic. Vendredi dernier face aux lycéennes et collégiennes, Aurélie Adam Soulé n’a point caché son impatience de les voir profiter des emplois qu’offrent les métiers des Tic. « Le secteur des Tic offre beaucoup de perspectives d’emplois et est caractérisé par un besoin pressant de talents très divers», a-t-elle fait savoir. Ainsi, dans l’espoir d’avoir plus de femmes dans le secteur des Tic, l’autorité ministérielle a donné quelques orientations à ses vis-à-vis. A l’en croire, les filières scientifiques et techniques sont recommandées. Même son de cloche avec sa collègue des affaires sociales qui a martelé son intérêt à la célébration de Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des Tic par le fait qu’elle prend en compte les conditions de la femme et le volet social qu’est la question de l’emploi. A l’avis de Bintou Chabi Adam Taro, lorsque les femmes s’intéressent aux métiers des Tic, c’est toute la Nation qui réussit. « Les Tic, c’est une chance pour les femmes d’évoluer dans la société », a-t-elle insisté. C’est d’ailleurs pourquoi, a-t-elle poursuivi, le Chef de l’Etat fait du numérique son cheval de bataille. Outre la cérémonie de lancement, des communications, une conférence débat et un reportage Tv sur les femmes de référence étaient au menu de cette deuxième édition de Jiftic.

 Joël Samson Bossou