Spread the love

Photo de famille des acteurs du programme eau et assainissemntLe Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) a tenu le jeudi 27 juin 2019 à Cotonou un atelier de validation politique du rapport biennal sur la mise en œuvre des engagements de Malabo. L’objectif est d’analyser et de valider le rapport afin de rendre plus efficace le secteur agricole béninois dans la sous-région.

Les acteurs clés du secteur agricole sont plus que jamais déterminés à donner un nouveau souffle à l’agriculture béninoise. Ils se sont une fois encore réunis pour analyser les résultats des travaux du rapport biennal à travers les différentes initiatives qu’a prises le Bénin dans le but de faire rayonner le secteur agricole. Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep), et représentant du ministre estime que le dispositif statistique actuel que dispose le Bénin n’est pas sophistiqué. Ce dispositif a-t-il dit, a des difficultés pour fournir les données de qualité relatives à certains indicateurs sur l’amélioration dudit secteur. « Vos amendements et observations nous permettront d’améliorer la qualité du rapport avant sa soumission à la Cédéao, qui se chargera de le transmettre à l’Union africaine (Ua) », a-t-il déclaré. Selon Bachtiar Lorot, chef de la délégation de l’Union européenne (Ue), l’existence de ce rapport ainsi que le processus de validation montrent comment le Maep prend à cœur les engagements qu’il s’est fixés et qui ont été agréés au niveau régional pour permettre au secteur agricole de répondre aux attentes des populations. Toutefois, il a précisé que cela permettra aux partenaires techniques et financiers d’avoir d’indicateurs et de mesurer le niveau d’avancement de la mise en œuvre de la politique agricole au Bénin. Il faut rappeler que ce sont des recommandations issues des travaux de la réunion des Chefs d’Etat et de gouvernement de juillet 2014 à Malabo sur la croissance et la transformation accélérée de l’agriculture en Afrique qui ont conduit le Bénin à s’investir dans la mise en œuvre de la politique agricole et à s’auto-évaluer.

Benjamin N. Douté (Stag)