Spread the love

wadagniAvec méthode et détermination, le président Patrice Talon et son gouvernement s’emploient à garantir une année scolaire apaisée. A cet effet, il a pris un certain nombre d’actes au profit des acteurs du système éducatif.
Les apprenants des collèges et lycées reprendront le chemin des classes le 18 septembre 2017 en toute quiétude. En effet, le chef de l’Etat a pris des décisions utiles pour que l’année scolaire 2017-2018 se déroule dans une bonne ambiance. Au plan administratif, le gouvernement a pris toutes les dispositions liées à la préparation des actes administratifs et de mutation des enseignants. Ces actes seront rendus disponibles avant la prérentrée prévue pour le 11 septembre 2017. Pour ce qui concerne les contrats de travail des agents contractuels de l’Etat recrutés au titre de 2016 au profit du ministère des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et du ministère des Enseignements maternel et primaire, plus de la moitié des dossiers reçus sont déjà traités. Le traitement des dossiers restants est en cours. Ce qui est certain, tous les dossiers reçus seront pris en charge lors du paiement des salaires du mois de septembre 2017. Il est aussi envisagé le paiement des rappels à cette date (sur la période de février-août 2017).
Au plan financier, le gouvernement a alloué 3.400.000.000 FCFA au Programme alimentaire mondial (Pam) au titre de la première tranche de décaissement pour les cantines scolaires. Au titre des subventions aux établissements, le gouvernement a débloqué 1.597.500.000 FCFA et 770.250.000 FCFA respectivement au profit du ministère des Enseignement maternel et primaire et du ministère des Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. Ceci, dans le cadre d’un engagement par anticipation aux fins de permettre aux écoles de faire efficacement face aux dépenses des trois premiers mois de l’année scolaire. Toujours dans la dynamique de rendre le système éducatif béninois performant, le gouvernement a décidé du paiement des primes de rentrée. La transmission des mandatements de paiement au trésor est en cours. Les estimations au niveau du ministère des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle font état d’un montant de 2.955.284.000 FCFA. Pour ce qui est du ministère des Enseignements maternel et primaire, le montant est de l’ordre de 3,3 milliards FCFA.L’ensemble de ces primes seront payées aux bénéficiaires pendant la période de pré-rentrée, soit du lundi 11 au vendredi 15 septembre 2017, par virement bancaire. Pour les doléances financières des organisations syndicales, la subvention de 2017 (200 millions FCFA) a été entièrement libérée et l’Etat a consenti au paiement de la moitié des arriérés au titre de la subvention de 2010, soit 100 millions de FCFA ; ce qui porte le montant total payé en 2017 à 300 millions de FCFA. L’autre moitié de la subvention de 2010 sera payée en 2018. En prenant toutes ces mesures par anticipation, le gouvernement entend créer les conditions d’une bonne rentrée des classes, et favoriser le bon déroulement de l’année scolaire 2017-2018. Il faut dire que la méthode du gouvernement et son sens de l’anticipation rassurent les acteurs de l’école béninoise, ainsi que les parents et les enfants. Le président Talon n’a pas besoin de grèves ou de mouvements d’humeur pour régler les problèmes. Avec Méthode et détermination, il s’emploie à le faire progressivement.

Odi I. Aïtchédji