Spread the love

justiceA la barre ce vendredi 27 mars 2015, un autre dossier de viol. L’intéressé Brice Tossouvi est condamné à 7 ans de travaux forcés. Il est accusé d’avoir entretenu des relations intimes avec une fillette âgée de 8 ans. Selon l’exposé des faits, l’intéressé a usé de ruse pour entraîner subtilement la victime dans sa chambre, afin de la contraindre à l’acte. Il l’a réussi mais son acte fétide a été découvert car l’infection née de l’agression a dérangé les narines des proches parents de la victime qui ont voulu en savoir davantage. Celle-ci a révélé l’auteur de l’acte mais celui-ci a nié l’acte devant le Chef de village. Mais le 1er janvier 2010, il a récidivé en entretenant des rapports sexuels avec la même fille au moment où celle-ci suivait un groupe de Caléta. Interpellé, Brice l’accusé de ce vendredi a reconnu les faits à toutes les étapes de la procédure. L’Avocat Me Sévérin Quenum a usé d’une batterie de dispositions juridiques pour disculper l’accusé mais la fermeté du Ministère public était visible. La Cour est composée de Marie Adjouavi Soudé Godonou (Présidente), Gilles Sodonon (Ministère public), Eliane Danielle Akovobahou et Emmanuelle Opita (Assesseurs) et Victoire Oladokpo (Greffier).

HA