Spread the love

Valentin_aditi_houdéL’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) a pris le contrôle de la Commune de Zè ce samedi 27 décembre 2014. A l’occasion, les représentants des bureaux communaux ont été investis d’une seule mission. Lutter pour l’unification de la Commune.

En terrain conquis, le leader de l’And, Valentin Aditi Houdé ne s’est pas trop gêné. Sans forcer, il a réussi à rallier des milliers de militants à sa cause. Le geste est spontané et ces anciens adeptes ont répondu présents comme ils en sont habitués depuis des décennies à l’appel du fils du terroir. L’And s’est imposée en maître et sans conteste dans une Commune en proie à de profondes dissensions. Comme une réponse à ces clivages internes tus, l’Alliance est venue exorciser les démons de la division et réunir tous les fils et filles de Zè autour de l’objectif commun qu’est le développement. Au-delà d’une simple descente politique, la séance de ce samedi est pratiquement une occasion tant rêvée par les fils de Zè pour célébrer l’unité retrouvée. Chacune des interventions étaient empreintes de dépit et d’amertume. Zè a perdu du temps et assez de temps à s’enliser dans un combat interminable de personnes. Le moment est donc venu, témoigne l’assistance, de se libérer de ces chaînes et de construire sous le sceau de l’And, les pans de l’émergence de cette Commune riche de ses hommes et de ses ressources. Pour le maire de la Commune, Joseph Dangbénon, l’And vient comme le remède efficace au mal cruel qui ronge Zè. Désormais, dans une unité de vue et d’actions, argumente-t-il, tous les fils et filles de Zè pourront ensemble entonner le slogan de l’unité et du développement. Même son de cloche du côté du maire d’Allada, Cyprien Togni, du représentant des jeunes, Antonin Kpègouton et des femmes qui ont promis se battre, corps et âme, pour le triomphe de l’And. Leurs propos ont été renforcés par ceux des députés Amadé Moussé, Célestine Adjanohoun, Agbodjèté et enfin Nazaire Dossa. Ils ont exhorté les militants à être les messagers de la paix et de l’unité dans leurs milieu xrespectifs.

Les Fcbe sont définitivement enterrées

Les leaders politiques ayant amené l’Alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) à Zè s’entendent pour la congédier. L’Ancien Préfet Barnabé Dassigli l’a martelé ce samedi. « Il n’y a plus de Fcbe à Zè. Il faut que cela soit clair. Nos rivaux Fcbe ne représentent qu’un petit zéro à Zè. Nous n’allons pas perdre notre temps à nous occuper d’eux», a-t-il déclaré. Le combat de Zè n’est donc plus celui d’une lutte pour conquérir de l’espace ou de la foule. Il est celui de l’union, afin de réussir à construire un bloc solide autour de l’And. Le Président Valentin Aditi Houdé l’a martelé plusieurs fois ce samedi. En français et dans la langue du terroir, il a envoyé la trentaine de représentants ainsi que ses frères de Zè en mission pour l’occupation rationnelle du terrain.

Hospice Alladayè