Spread the love

deputesLe Parlement vivra d’intenses moments aujourd’hui. Parmi les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 3ème session extraordinaire de l’année 2018, l’étude des demandes de poursuites d’anciens ministres devant la Haute cour de justice. Les cas Koutché, Djènontin et Yaya seront soumis à la plénière ce jour, mercredi 05 septembre 2018. La demande de poursuite de ces anciens ministres de Boni Yayi est sollicitée conformément à l’article 137 alinéa 2 de la Constitution du 11 décembre 1990. Selon cet article, la décision de poursuites puis la mise en accusation du président de la République et des membres du gouvernement est votée à la majorité des deux tiers des députés composant l’Assemblée nationale. Ainsi, Komi Koutché, ancien ministre de l’Economie et des finances, Valentin Djènontin, ancien ministre de la Justice, Fatouma Amadou Djibril, ancienne ministre de l’Agriculture, Aboubacar Yaya, ancien ministre du Travail et Simplice Codjo, ancien ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique seront fixés sur leurs sorts pour répondre ou non devant la Haute Cour de justice, des faits qui leurs sont reprochés. Ces anciens ministre s du régime Yayi sont accusés de mauvaise gestion, lors des campagnes agricoles de la période de 2013 à 2016. Aboubacar Yaya quant à lui, est poursuivi dans une affaire d’organisation de concours frauduleux au profit du ministère de l’Economie et des finances. Enfin, Simplice Codjo est accusé de détournement des primes de patrouilles des policiers en 2015.

JPM