Spread the love

justice1Ils ont voulu assouvir un désir d’adolescent et de jeune incontinent, mais la société n’a pas hésité à les reprendre. Wilfried Kindoho, mineur au moment des faits et renvoyé devant le tribunal pour enfant, et Aurlus Tchoukelé, ont été condamnés pour viol et complicité de viol. Les faits remontent au 25 mars 2013. Ce jour-là, aux environs de 21h30, la victime,âgée de 13 ans au moment des faits,  était envoyée par sa tutrice Caresse Akododja, faire une commission à la nommée« Hoonon ». Certainement par souci de sécurité, elle l’a fait accompagner de son jeune frère Javales Adjavon. Mais cela  n’a visiblement rien réglé, car en  cours de route, la jeune fille a été interpellée par le nommé Wilfried Kindoho. En bon adolescente esquivant les soupçons d’avance d’un jeune inconnu, elle a fait la sourde oreille, mais au retour, son ‘’bourreau’’ l’attendait de pied ferme. L’intention de celui-ci n’était pas seulement de lui adresser des  mots doux,  mais de l’agresser. Avec l’aide d’Aurlus (un ami à lui convié pour la circonstance), ils l’ont bâillonnée, trainée dans un couloir sans éclairage sous le regard impuissant de Javales qu’ils ont réduit au silence. Aurlus, aidé par un autre bourreau, Romuald A. a permis à Wilfried de réussir le forfait. Javales profitant de quelques secondes d’inattention de ces derniers, il a réussi à s’en fuir et a porté la mauvaise nouvelle aux parents. Ceux-ci, à leur arrivée sur les lieux, ont vu les bourreaux en pleine action. Romuald a réussi à s’échapper, mais Wilfried et Aurlus ont été appréhendés. L’examen médical fait état d’une hébétude chez la victime, des éraflures, une douleur pelvienne et la palpitation de l’abdomen. Les débats jeudi dernier ont été longs, mais la Cour par finir, a condamné le jeune homme à 6 ans de réclusion. Ont siégé, Honoré Aloakinnou (Président, Ambroise Adjiboyé, Edibayo Dassoundo (Assesseurs) Armand Hounguè (Ministère public), Prospère Djossou ( Greffier).

HA