Spread the love

ConacebLe Conseil national des cultes endogènes du Bénin (Conaceb), a présenté la Charte et le Code pour la pratique des cultes endogènes au Bénin. La cérémonie s’est déroulée, mardi 14 août 2018, à Cococodji dans la commune d’Abomey-Calavi.

Les praticiens des cultes endogènes disposent désormais de deux documents qui vont régir le secteur. Il s’agit de la Charte et du Code pour la pratique des cultes endogènes au Bénin.Ces documents sont produits pour réguler les dérapages observés depuis des années dans le rang des praticiens des cultes endogènes au Bénin. Egalement, ils permettront aux acteurs du secteur de mieux s’organiser afin d’exercer leur activité librement. Selon David Koffi Aza, président du bureau exécutif du Conseil nationaldes cultes endogènes du Bénin (Conaceb), l’organisation s’est dotée de ces textes afin de contribuer à l’autodiscipline et à l’assainissement du milieu endogène. «  La pratique des cultes endogènes est une richesse que le Bénin se doit de préserver pour le développementréel du tourisme religieux », a-t-il déclaré. A l’en croire, la Charte constitue un bréviaire pour chaque praticien des cultes endogènes afin que règne l’harmonie comme le stipule la devise du Conaceb : « L’unité dans la diversité ».Il a indiqué que le Conaceb entend accompagner le développement du tourisme en général et celui religieux en particulier. « Le Conaceb s’engage résolument à apporter son soutien au Chef de l’Etat, Patrice Talon dans la réalisation du Programme d’actions du gouvernement dans le domaine », a-t-il fait savoir. Pour finir, David Koffi Aza a invité les acteurs à s’unir davantage pour relever le défi d’assainir le secteur. Il faut noter qu’au cours de la même cérémonie, le Code de déontologie des praticiens des cultes endogènes au Bénin a été rendu public. La Charte et le Code comportent respectivement12 et 67 articles.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)