Spread the love
talon24
Patrice Talon rassure ses compatriotes

Le premier discours du chef de l’Etat à l’endroit des députés, n’a pas dérogé aux principes chers au patron du Nouveau départ. Il s’est livré à un exercice sérieux,  réaliste et plein de promesses. Que retenir de ce discours fleuve qui a tenu le Parlement en haleine ?

« A l’époque de mon entrée en fonction, la situation politique, économique et sociale de notre pays n’était guère reluisante : la suprématie écrasante du pouvoir exécutif et le clientélisme érigé en mode de gouvernance étaient devenus une menace constante pour la démocratie et la liberté par suite de la rupture de l’équilibre constitutionnel des pouvoirs. L’indice de développement humain n’était pas favorable pour laisser envisager une continuité à l’issue heureuse ; il était estimé à 0,48 en 2015, classant ce Bénin au 166ème rang sur 177 avec un taux de pauvreté de 40,1% ». Ces mots qui  résonnent comme un cauchemar vécu, sont un extrait du discours prononcé, jeudi 22 décembre 2016, devant les députés à Porto-Novo. On l’aura compris, Patrice Talon, reste amer et déçu de l’état dans lequel le pays est plongé, à l’issue de la décennie écoulée. « Aujourd’hui encore notre pays va mal, je le concède volontiers et les défis pour le relever apparaissent immenses au regard du chemin qui reste à parcourir ainsi que des efforts et des sacrifices qui seront nécessaires pour satisfaire les légitimes attentes de nos populations toujours exposées à la précarité et à la misère », a-t-il  précisé. S’il est montré conscient que remettre le pays sur les rails ne sera pas une sinécure, il n’en demeure pas moins déterminé à relever le défi. « Le diagnostic est fait, les remèdes sont identifiés et la machine est en voie d’être relancée. Si ma démarche est comprise, il nous faudra un peu plus de patience. Mais nos rêves ne deviendront réalité que si nous portons tous les mêmes espoirs, changeons de mentalité, faisons nôtres les valeurs cardinales telles que le respect de l’autorité, de la loi et de la chose publique », a-t-il déclaré par la suite. Le chef de l’Etat a par ailleurs démontré qu’il est taillé pour ce rôle, et qu’il connaît les portes de sortie à prendre pour améliorer la vie de ses concitoyens. Sur le  fonds et la forme,  c’est incontestablement un discours de très belle facture, qui fait une part belle aux agrégats et indices macroéconomiques.

Attaché à sa conviction

 « Ma conviction est que l’environnement politique et économique, en dépit du contexte international et sous régional peu favorable, augure de bonnes perspectives pour booster la nouvelle dynamique de développement de notre pays », a déclaré Patrice Talon. « Nous sommes, mon Gouvernement et moi, plus que jamais déterminés à travailler sans relâche pour renforcer l’image de marque de notre pays à travers l’innovation. Nous sommes un pays de dimension modeste sur le plan géographique certes, mais nous avons du génie et pouvons surprendre le monde »,  a-t-il fait savoir. Avant d’indiquer de quoi le menu sera fait les tout prochains  jours : « le Gouvernement poursuivra l’extension du réseau routier bitumé par l’exécution de grands chantiers routiers, des travaux de construction, d’entretien et de réhabilitation des pistes rurales, la sauvegarde du patrimoine routier et la promotion de logements économiques et sociaux ».

W.N