Spread the love
tchané-koupaki
Pascal Koupaki et Abdoulaye Bio Tchané, deux technocrates aux côtés de Talon

La très attendue liste des membres du premier gouvernement du président Patrice Talon a été rendue publique hier en début de soirée, soit quelques heures après son investiture. Composée de 21 ministres, l’équipe gouvernementale, repose essentiellement sur des compétences avérées avec à la clef des attributions claires. On note la présence de deux technocrates, candidats malheureux à l‘élection présidentielle de mars 2016 : Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki. Le premier prendra les commandes du ministère d’Etat chargé du Plan et du développement. Le très convoité portefeuille de Secrétaire général de la présidence de la République a été confié au second. Ces choix du chef de l’Etat répondent parfaitement aux exigences des ces charges, car en tant que ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki devient la mémoire du président et l’homme qui connaîtra des dossiers présidentiels. En tout cas, à la présidence, il y aura des dossiers peu sensibles qui seront confiés aux autres ministres et des dossiers confidentiels qui seront traités par Patrice Talon et Pascal Irénée Koupaki. Ce tandem ne déjoue pas les langues qui ont souvent parié sur la parfaite connivence entre ces deux hommes. La position qu’occupe Abdoulaye Bio Tchané est tout aussi importante que celle de Pascal Koupaki. L’ancien directeur Afrique du Fmi et de la Boad est à la tête du plus grand département ministériel, puisqu’il sera le fer de lance des projets de développement en relation avec tous les ministères et les partenaires techniques. Il a toute la confiance du chef de l’Etat pour remettre le pays sur l’orbite du développement. Comme l’on pouvait s’en douter, les deux ministres d’Etat pressentis dans le gouvernement seront les deux béquilles dont se servira le nouveau président de la République pour conduire ses actions. C’est la preuve de la chasse aux compétences.

3 députés quittent le Parlement pour le Gouvernement

Les choses vont très vite ! Après l’investiture du président Talon, la liste de son premier gouvernement a été dévoilée. Au regard de celle-ci, trois députés ont été promus ministres. Il s’agit de Sacca Lafia, Joseph Djogbénou et Candide Azannaï. Par voie de conséquence, ces trois personnalités se retrouvent dans une situation où elles devront abandonner leur précédente fonction. Puisque le cumul de fonctions politiques n’étant pas autorisé en république du Bénin, ces trois hommes et proches du chef de l’Etat devront céder leurs places de député respectivement à Issifou Amadou, Orden Aladatin et Guy Mitokpè.

7 anciens ministres de Yayi et Kérékou

Au total 5 ministres de Yayi Boni et 2 de Kérékou sont désormais dans la barque du gouvernement du nouveau départ. Abdoulaye Bio Tchané, Pascal Irénée Koupaki, Lazare Sèhouéto, Séïdou Alassane, Candide Azannaï, Sacca Lafia, Adidjatou Mathys. A ces 7 anciens-nouveaux habitués du sérail, s’ajoute un autre bien connu du public. Il s’agit de Barbabé Dassigli. Tout puissant Préfet pratiquement inamovible sous le Général Mathieu Kérékou, l’homme revient dans la rupture avec les attributs de Ministre de la décentralisation.

AT