Spread the love
AIC-KANDI
Les producteurs sont entrés en possession de leurs fonds

L’Association interprofessionnelle du coton (Aic) a procédé au paiement des fonds coton pour le compte de la 1ère décade de la campagne cotonnière  2017-2018. C’était hier jeudi 28 décembre dans l’enceinte des Unions des coopératives de producteurs de coton de Kandi et Banikoara.
Ils touchent l’argent frais et exultent. Les fêtes s’annoncent sans doute sous un jour radieux pour ces premiers acteurs de l’or blanc. Les producteurs de l’or blanc des Communes de Kandi et Banikoara sont en joie. Cette fois-ci et mieux que par le passé, l’Aic a surpris positivement ces producteurs en augmentant la cagnotte. Près d’un milliard a été distribué à ces acteurs plus que jamais motivés. L’expression de leur joie traduit une satisfaction évidente et un engagement sans faille à intensifier la production au cours de cette campagne qui commence. Pour le Directeur des opérations de l’Aic, Bruno Lokossou, un paiement aussi important pour cette première décade n’est rien d’autre que l’expression de la parole donnée. « Chaque jour, nous faisons un peu plus. Pour la campagne 2016-2017, nous avons démarré le 3 novembre. Cette année, nous avions commencé en octobre. Pour la campagne antérieure, nous avions payé 53 millions de FCfa pour le compte de la première décade à Banikoara. Cette année, nous payons 773 millions FCfa à Banikoara. Nous l’avons dit et nous l’avons fait », a-t-il  fait savoir. Cet exploit a été rendu possible grâce à l’étroite collaboration avec les égreneurs. Leur représentant, Nestor Noutai, a remercié l’Aic pour sa disponibilité aux côtés des producteurs. Il a profité pour doper le moral de ces premiers acteurs regroupés au sein de 41 coopératives pour le compte de la Commune de Banikoara. « Produisez seulement, nous sommes disposés à égrener. Vous serez payés », a-t-il déclaré. La nouvelle donne introduite par l’Aic rassure tous les partenaires qui s’engagent pour des productions  record. Les bénéficiaires, tout joyeux, comptent avec aisance le  »craquant », l’élu communal, Bio SarakoTamou, est aux anges. Au cours de son intervention, il a remercié l’Aic pour les réformes introduites dans le secteur du coton. Il a convié les producteurs à intensifier la production.A Kandi, ils reçoivent ainsi 170 millions de francs Cfa. Au cours de son intervention, le Secrétaire  permanent  de l’Aic,  Narcisse Djègui, a rappelé le niveau actuel de la production cotonnière à la date du 26 décembre. « 105 638 tonnes de coton ont été pesés au niveau des usines contre 32502 tonnes en 2016 », a-t-il  fait savoir. Il a été recensé en attente devant les usines, 2936 camions chargés pour une production de 36000 tonnes contre 1059 camions pour une production de 31 000 tonnes en 2016.Le maire de Kandi,AliouDémonlé Moko, a remercié « l’Aic pour son leadership et son effort sans cesse renouvelé  à booster la production cotonnière ». Pour sa part, le président de l’Ucom, Moussa Dodo, a exprimé son vœu d’avoir une production de 64000 tonnes  pour un montant de 16 milliards de francs Cfa à Kandi.

Hospice Alladayè