Spread the love

ada9edd8411251caa3e5cd3c4b11e6b1Les candidats au Baccalauréat session de juin 2017 sont désormais fixés sur leur sort. Hier, jeudi 13 juillet 2017 à l’office du bac, le directeur de cette structure étatique, Alphonse da Silva accompagné des ministres de l’enseignement secondaire et supérieur, respectivement Lucien Kokou et Marie Odile Atanasso, a annoncé les tendances des résultats des examens. 41,78 % des candidats sont déclarés admissibles. C’est le département du l’Atlantique qui est premier avec 48,39%. Celui du  Littoral est deuxième avec 47,68%. Le Mono, lui est troisième avec 44,61% et le département de l’Alibori tient la queue avec 32,31%. Le plus fort taux d’admissibilité est enregistré dans la série E où 75% des candidats ayant pris part aux compostions dans cette série sont admissibles. Le taux d’admissibilité est le plus faible en série D créditée de 32,66% de réussite. Pour le ministre Lucien Kokou, ce résultat témoigne de la volonté du gouvernement d’impulser un nouveau souffre au système éducatif béninois. Un engagement qui selon lui, s’est traduit par les différentes réformes mises en œuvre pour l’amélioration subséquente du taux d’admission. Quant à Marie Odile Atanasso, Ministre de l’enseignement supérieur, elle a exprimé sa fierté car selon elle, dans la sous-région, le Bac béninois s’est déroulé sans faille, à l’heure et au temps voulu et dans le respect du règlement. «  Le gouvernement est déterminé à donner les moyens pour que le système éducatif du Bénin soit performant pour que nous puissions être le flambeau de l’éducation dans la sous-région » a-t-elle ajouté.