Spread the love
Marcellin Worou Aka
Marcellin Worou Aka parle de l’organisation de la 57e anniversaire de l’indépendance du Bénin

Encore quelques jours et le Bénin va commémorer ses 57 ans d’accession à la souveraineté internationale. Tout comme l’année dernière, la capitale économique du pays, Cotonou, abrite les manifestations officielles. C’est l’une des décisions du dernier conseil des ministres. Du coup sur le terrain, des séances  de répétitions des troupes des différents corps de l’armée béninoise s’observent.

Selon le secrétaire permanent du comité national des manifestations officielles (Conamo), Marcellin Worou Aka, joint ce matin par la radio Océan FM, tout est fin prêt côté organisationnel.  « Nous avons déjà beaucoup évolué. Au niveau des forces armées en ce qui concerne les défilés, les exercices de cohésion ont déjà commencé. Au niveau de chaque structure membre du Conamo, on s’attèle aussi. Chacun met déjà la main à la pate pour que la fête soit belle » a-t-il déclaré. A l’en croire, la fête se déroulera comme par le passé dans la sobriété. « La fête sera célébrée de façon sobre. La fête sera purement militaire. Il n’y aura pas de défilé civil ». Sur la question de savoir si d’autres chefs d’Etat africains prendront part aux manifestations officielles, le secrétaire permanent  du comité national des manifestations officielles a répondu par la négation. « Ce n’est pas sûr, selon les informations que nous avons reçus » a-t-il laissé entendre avant de poursuivre que  « l’on ne maîtrise pas toujours l’agenda des chefs d’Etat et que tout est encore possible ». Ce qui pourrait permettre à certains chefs d’Etat d’assister aux manifestations officielles soit sur leur propre demande ou soit sur invitation du président Patrice Talon. Il a pour finir exhorté la population béninoise à plus engouement autour de cette fête et à y prendre massivement part. « Nous invitons toute la population à manifester pour cette fête parce que c’est une fête nationale. C’est notre solennité. C’est pratiquement le jour où on peut se sentir heureux parce que ça retrace notre indépendance. Il y a des bâches, des chaises réservées pour la société civile. La population est invitée à suivre le défilé » a-t-il conclu. A noter qu’a part le défilé militaire, plusieurs autres activités sont prévues dans le cadre de cette fête.

Léonce Adjévi