Spread the love
il a compris le jeu flou du chef de l'Etat
Le Pdt Léhady Soglo mobilise sa troupe

Dans le cadre des préparatifs des élections communales, municipales et locales, le parti la Renaissance du Bénin (Rb) organise en son sein les primaires en vue de faire un bon positionnement des candidats qui ont reçu l’onction des populations à la base. Cet exercice qui a fait déplacer le président du parti, Léhady Vinagnon Soglo le week-end écoulé, a permis de présenter les candidats de ladite alliance pour les Législatives.

Le président de la Rb , Léhady Soglo (Lvs), est allé à Abomey, son fief traditionnel, le week-end dernier, pour, d’une part, présenter à ses militants les candidats qui ont été positionnés pour défendre les couleurs de l’Alliance Renaissance du Bénin et Réveil patriotique (Rb-Rp), lors des législatives prochaines. D’autre part, c’était pour organiser les primaires des Communales. Après l’étape de Bohicon au cours de laquelle Lvs a été reçu par une liesse populaire dans les dix arrondissements qu’il a eu à parcourir dans la journée du vendredi 28 mars dernier, c’est Abomey qui a accueilli le président de la Renaissance du Bénin ce dimanche 29 mars 2015. La particularité de cette étape de la cité historique d’Abomey Bénin réside dans le fait que l’organisation des élections primaires a donné du tournis et a mis en déroute des conseillers de ce parti qui s’annonçaient, depuis la semaine dernière, comme dissidents. Malgré le dégel de la crise interne que traversait ce parti, les conseillers dissidents ont opté pour la politique de la chaise vide alors qu’ils ne font pas le poids d’un duvet en politique dans la cité historique d’Abomey. Même le maire d’Abomey, Alain Fortuné Nouatin n’a pas été de la partie.

 Malgré tout… la ruse

 En réalité, c’est dans la journée du samedi dernier que devrait avoir lieu la tournée suivie des primaires sur la terre des Houégbadjavi. Mais le président du parti, ayant appris qu’il y a un certain remous au sein de l’actuel Conseil communal, a dû recevoir les dissidents qui ont exigé de lui certaines garanties. Informé du ras-le-bol de ses conseillers communaux d’Abomey, le président de la Rb, en dépit de la fatigue de la tournée du vendredi dernier, a pris la peine de les écouter. Le consensus n’ayant pas été totalement trouvé, la séance a repris dans la soirée du samedi et s’est poursuivie jusque tard dans la nuit. A cette rencontre, les conseillers ont exprimé leurs amertumes et récriminations contre Blaise Ahanhanzo-Glèlè et ont souhaité qu’il ne soit pas candidat aux élections communales. Pour ramener la paix et la cohésion au sein de son écurie, Léhady Vinagnon Soglo a dû les appeler au calme en accédant à certaines de leurs doléances. Mais hélas ! C’était peine perdue. Lesdits conseillers, au lendemain de la rencontre, n’ont respecté aucun de leurs engagements et continuent de ramer à contre-courant.

L’ancien Maire, Blaise Ahanhanzo-Glèlè qui est leur cible à abattre a même accepté de se plier à leur vouloir en acceptant que ce soit eux qui décident des lieux qui doivent accueillir l’organisation des primaires. Mais, ce dimanche 29 mars 2015, à la grande surprise du président Léhady V. Soglo et de sa délégation, l’actuel Maire, Alain Fortuné Nouatin et sa bande de Dègbo, de Djimassè et consorts ont brillé par leur absence aux différents lieux de tenue des primaires. Ils ont simplement pris la clé des champs pour ne pas essuyer la honte publique. Puisque le président Lvs à qui, ils avaient soufflé à l’oreille que c’est l’ancien Maire Blaise Ahanhanzo qui s’est arrogé l’organisation de la mobilisation des militants, a dû ajourner sa descente à Abomey afin de permettre aux dissidents de disposer de la journée du samedi pour mobiliser les leurs. Mais, malgré cette opportunité qui leur a été offerte, ils n’ont pu mobiliser le moindre moineau. Cette attitude de ces conseillers Rb a été mal appréciée au sein de l’opinion publique à Abomey

 Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)