Spread the love
Gilbert-Togbonon
Gilbert Togbonon lève l’équivoque

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, Gilbert Togbonon, a fait une sortie pour décrire les circonstances de l’audition de député Mohamed Hinnouho Atao. C’était vendredi 27 avril 2018 à travers une déclaration.

« Vendredi 27 avril 2018, dans la matinée, le juge du premier cabinet d’instruction du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou, a reçu Mr Mohamed Hinnouho Atao qu’il a inculpé et a rendu une ordonnance tendant au placement en détention préventive. Conformément au Code de procédure pénale, la procédure a été transmise au Juge des libertés et de la détention qui, à l’issue de son audience, a pris une ordonnance de refus de placement en détention préventive. Il me paraît important de rappeler que le juge d’instruction avait précédemment décerné un mandat d’arrêt contre Mr Mohamed Hinnouho Atao. Ce mandat a été délaissé aux officiers de police judiciaire pour exécution. De même, plusieurs enquêtes de flagrance sont en cours contre le député. Devant le Juge des libertés et de la détention, Mohamed Hinnouho Atao a fait savoir au ministère public qu’il aurait été brutalisé et ressentait des malaises. Face à une telle déclaration, j’ai requis le Samu pour le transférer dans un Centre hospitalier aux fins de nous assurer de son état de santé. Entre-temps, ayant été informés de la présence de Mohamed Hinnouho Atao dans le tribunal de Cotonou, les officiers de police judiciaire ont mis en place un dispositif qui a permis de l’interpeler. »

 Source Ortb