Spread the love
atrokpo-setondji-luc
Le maire de Bohicon Luc Atrokpo a convaincu à la Cop 21

Il a fait forte sensation au cours du sommet climatique tenu à Paris (Cop21). Le Maire de Bohicon et Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb) a exposé l’un des trois projets de l’Afrique de l’Ouest, officiellement retenus pour y être présentés.

Tout n’est pas encore perdu. Le Bénin peut compter sur certains de ses valeureux fils. Au nombre de ceux qui continuent de faire sa fierté, il y a Luc Atrokpo. La première autorité communale de Bohicon a exposé aux 45 mille visiteurs officiels de la Cop21, le projet du bassin versant du Zou, le seul validé pour le compte du Bénin. Retenu après appel à projets, le dossier soutenu par ce Maire visionnaire est une source d’inspiration pour les écologistes. Il revêt de véritables enjeux contre le dérèglement climatique. En effet, les communes du département du Zou connaissent des phénomènes de ruissellement. Pendant la saison pluvieuse, des phénomènes particulièrement violents causent dans le département, des inondations à travers la remontée des nappes phréatiques, des débordements de cours d’eau. Ces inondations sont lourdes de conséquences et provoquent de nombreux dégâts dans les maisons, sur les équipements et les infrastructures sociocommunautaires. Ce projet du bassin versant du Zou a pris naissance de cette désorganisation écologique et s’est donné pour ambition d’y faire face. Le but du projet est donc de procéder à la  rétention de l’eau après les précipitations. Le projet a décroché le financement de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, du Ministère français des affaires étrangères et du développement international et de l’agglomération Seine-Eure.
Plusieurs partenaires de la commune de Bohicon se sont également engagés pour la concrétisation du projet. C’est dans ce cadre que le Maire Hubert Zoutu, de l’agglomération Seine-Eure, a épaulé son collègue Luc  Atrokpo au cours de l’exposé au Bourget. Au total, un millier de maires et d’élus locaux venus de tous les continents, sont autour de la table de la Cop21 pour porter la voix des villes à travers des propositions concrètes visant à limiter l’emballement du thermomètre mondial.
HA