Spread the love

unionfaitlanationLa coalition Union fait la Nation (Un) a procédé à la présentation solennelle de ses candidats des 13 arrondissements de Cotonou. C’était hier lundi 22 juin 2015 à Azalai Hôtel de la Plage à Cotonou.

Elle part au combat avec assurance. Les inscrits au duel des élections municipales, communales et locales sous le sceau de la Coalition ‘’Union fait la nation’’ ont officiellement reçu leur flambeau hier. Depuis hier déjà, le rythme devra changer. L’offensive dans chacune des concessions de Cotonou a démarré et ce, jusqu’au dernier jour prévu pour la campagne. Candide Azannaï, candidat dans le 9ème arrondissement, Joseph Djogbénou (7ème arrondissement) et beaucoup d’autres candidats au poste de conseiller communal, d’arrondissement ou de quartier de ville ont été officiellement chargés de la lourde mission d’inverser la tendance à la Mairie de Cotonou. Le mot est d’ordre est clair : les deux têtes de pont de la lutte l’ont encore réitéré au cours de la séance d’hier. Pour Joseph Djogbénou, Cotonou souffre fondamentalement d’un problème d’anticipation, d’organisation et de gestion. La ville vitrine du Bénin doit, selon lui, se construire avec une équipe dynamique, ambitieuse qui travaille avec les moyens qu’elle a. « Cotonou repousse. Aucune ville n’est plus à cette étape. Travaillons à construire Cotonou. Rêvons ensemble. Le terrain attend chacun de nous », a-t-il déclaré. Pour Candide Azannaï, la victoire est à portée de main. Ce qu’il faut s’atteler à faire est de libérer Cotonou de tout ce qui entrave son développement. « Le processus de libération a démarré depuis les élections législatives. Il est appelé à se poursuivre. Dans tous les arrondissements, vous pouvez gagner. Cette ville doit être libérée comme le Parlement l’a été », a-t-il fait savoir. Pour candide Azannaï, Cotonou a trois problèmes prioritaires. Il s’agit de l’inondation, de l’insalubrité et des scandales domaniaux. « Le potentiel existe. Les ressources ne manqueront pas. Il faut la bonne gouvernance, la transparence, la crédibilité afin que la confiance renaisse. Cotonou a fait trois fois la classe de Ci, il faut qu’elle passe enfin au Cp. Nous prônons Cotonou propre », a-t-il déclaré. Le Président Bruno Amoussou a félicité l’équipe pour son engagement. Il l’a rassurée de la volonté de la coalition de l’accompagner pour la victoire.

 Hospice Alladayè