Spread the love
homeky-jc-talon
Le président Jean-Claude Talon aux côtés du ministre Oswald Homéky

Ce mercredi 28 juin 2017, les membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de tennis (Fbt) accompagnés des athlètes sont allés présenter les médailles remportées entre janvier et juin 2017 au ministre des Sports, Oswald Homéky. Ce dernier a tenu à les féliciter pour leur investissement.

Au total, 22 médailles dont douze en or, cinq en argent et cinq en bronze ont été présentées au ministre Oswald Homéky. Une moisson remportée par les jeunes tennismen dont l’âge est compris entre 10 et 18 ans au cours de six compétitions à savoir le Championnat de l’Afrique de l’ouest et du centre (du 10 au 21 janvier 2017 à Lomé au Togo), le Championnat d’Afrique U18 (du 6 au 11 février 2017 à Tunis), le circuit Itf/Cat des U14 (du 27 février au 5 mars 2017 en Egypte), le Championnat d’Afrique U16 (du 24 mars au 5 avril 2017 en Afrique du Sud), le circuit Itf/Cat des 14 ans et moins (du 16 au 22 avril 2017 à Cotonou) et le Championnat par équipe des 12 ans et moins de l’Afrique de l’ouest et du centre (du 25 au 29 avril 2017 à Lagos au Nigeria). Saisissant l’occasion, le président de la Fbt, Jean-Claude Talon, a sollicité le soutien du ministre Homéky dans le cadre de la participation à la Coupe Davis dont l’objectif est d’intégrer le groupe 2. Il a par ailleurs rappelé au ministre,  l’organisation prochaine de l’Assemblée générale élective pour le renouvellement du bureau exécutif  de la Fédération prévue pour ce samedi. Pour le patron des sports, le tennis s’est déjà bien débrouillé sans un apport conséquent du gouvernement. « Mais cela ne veut pas dire qu’on n’a rien fait », a-t-il précisé avant de féliciter les athlètes béninois qui ont honoré les couleurs nationales en décrochant ces différentes médailles pour le Bénin. « Le gouvernement est conscient que l’avenir se trouve dans la jeunesse et sans investissements, il n’y aura pas de résultats », a laissé entendre Oswald Homéky. Il a par ailleurs loué le respect des statuts par les dirigeants du tennis béninois avant de souhaiter bonne chance aux différents candidats.
 
Corneille Gohonou