Spread the love

OUSMANE_BATLe Président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko se succède à lui-même. Il a officiellement pris fonction hier mardi 19 avril pour le compte de son second mandat. C’est à la faveur d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de l’institution à Porto-Novo.

C’est devant un parterre de personnalités, d’amis et parents que Ousmane Batoko a pris officiellement fonction à la tête de la juridiction. Ceci  conformément au décret n°2016-40 du 10 mars 2016 consacrant le renouvellement de son mandat à la tête de la plus vieille institution judiciaire, juridictionnelle de cassation et en charge de la jurisprudence. Pour le président Ousmane Batoko, sa succession pour un dernier mandat réside surtout dans le bilan élogieux de la Cour suprême au cours de la mandature 2011-2016. Le secrétaire de la Cour suprême, Victor Adossou a au nom du personnel félicité Ousmane Batoko pour cette confiance renouvelée dont il a bénéficiée de la part du chef de l’Etat. Il voit plutôt à travers ce renouvellement non seulement la prime à l’esprit de rigueur qu’incarne le président Ousmane Batoko mais aussi ses qualités exceptionnelles d’ardent défenseur de la cause du droit et son leadership tant au plan national qu’international pour plus de droit et de justice dans la cité. Il a de ce fait réitéré la disponibilité de tous les acteurs notamment le personnel magistrat et non magistrat de la haute juridiction à accompagner Ousmane Batoko pour faire de ce nouveau mandat un franc succès. A noter que cette cérémonie a permis l’installation de deux nouveaux présidents de chambres. Il s’agit de Amélie Assionvi Amousou et Maxime Akakpo promus présidents respectivement des chambres judiciaires et des comptes de la Cour suprême.