Spread the love

Cécile ZinzindohouéLe successeur de Marcelline Gbèha Afouda à la tête de la Haute cour de justice est connu hier lundi 25 juin 2018. Il s’agit de Marie-Cécile de Dravo Zinzindohoué. Elle a été élue au terme d’un scrutin dirigé par le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, doyen d’âge des conseillers.  

Elle a été plébiscitée à la tête de la Haute cour de justice par un vote de 12 voix sur les 12 conseillers présents. Elle, c’est Marie-Cécile de Dravo Zinzindohoué. Par ce vote, les juges de la Haute juridiction ont accordé leur confiance à la seule femme qui siège parmi eux. Durant les cinq années à venir, elle présidera aux destinées de cette juridiction spéciale qui est « compétente pour juger le président de la République et les membres du gouvernement à raison de faits qualifiés de haute trahison, d’infractions commises dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions, ainsi que pour juger leurs complices en cas de complot contre la sûreté de l’Etat ». La nouvelle présidente, juriste de haut niveau, devra concilier rigueur et compétence, pour faire jouer à l’Institution le rôle constitutionnel pour lequel elle a été créée. Aux termes des articles 135 à 137 de la Constitution, 2 à 5 de la loi n°93-013 du 10 août 1999 portant loi organique de la Haute cour de justice, complétée par le  règlement intérieur, elle est compétente pour juger le président de la République et les membres du gouvernement à raison des faits qualifiés de haute trahison, d’outrage à l’Assemblée nationale ou d’atteinte à l’honneur et à la probité et d’infractions commises dans l’exercice de leurs fonctions ; leurs complices en cas de complot contre la sûreté de l’Etat. Nul n’étant et ne devant être au-dessus de la loi, la mission première confiée à la haute Cour de justice est de lutter contre l’impunité au sommet de l’Etat. Rappelons que la nouvelle présidente est née le 10 mars 1956 à Pointe Noire. Elle est docteur en droit et titulaire d’un diplôme d’Université de 3ème cycle en communication et management, à l’université d’Orléans en France et bénéficié d’une riche expérience au plan professionnel.

 Martin Aïhonnou

(Coll)