Spread the love

joseph_djogbenouDémarré depuis des mois, le processus de désignation du Candidat à la Présidentielle du parti Alternative citoyenne a été achevé tard dans la nuit d’hier mardi. Le président d’honneur du parti, Joseph Djogbénou, a été officiellement désigné par les militants à la base pour les représenter au cours du duel de 2016. Une étape vient d’être franchie, le plus dur restera le choix final face aux enjeux en présence.

Selon les informations, cette formalité devrait être remplie depuis novembre 2014 à l’issue des consultations nationales effectuées par le parti. Mais le processus a été interrompu en raison des tractations entrant dans le cadre des élections législatives et communales passées. Ces deux consultations étaient pour le parti les tout premiers défis à relever et il s’est avéré important, renseigne la source, qu’ils s’y investissent à fond. Ces deux élections étant pratiquement achevées, il faudra donc se tourner vers l’ultime bataille et satisfaire à cette première exigence qu’est la désignation du candidat. Ceci a donc été fait et Joseph Djogbénou est désigné par les militants comme celui à qui revient l’honneur de défendre les idéaux du Parti au cours du challenge de la Présidentielle de 2016. Mais, cette désignation intervient dans un contexte nouveau, pratiquement détaché de l’esprit des consultations de novembre 2014. En effet, le Parti Alternative citoyenne n’a pas été seul aux deux précédentes élections. Elle l’a été en alliance avec l’Union fait la nation et continue, en tout cas, jusque-là, d’y être puisqu’il ne s’en est pas encore défait tout comme le Parti Restaurer l’espoir de Candide Azannaï. Alternative citoyenne, à travers ce formalisme, devra-t-il désormais voler de ses propres ailes sous la bannière de son leader Joseph Djogbénou ? Au sein de l’état-major du Parti, on soutient que l’événement d’hier n’entache en rien les négociations politiques menées jusque-là. Elles devront donc se poursuivre et se renforcer avec tous les partis et alliances qui pourront aider à l’atteinte des objectifs.

 L’enjeu Talon

La position du Parti Alternative citoyenne semble la plus complexe face au grand bruit venant de l’hexagone. La candidature de l’homme d’affaires, Patrice Talon, se précise et beaucoup se demandent ce que fera son homme de main et actuellement candidat déclaré. Sera-t-il amené à retirer purement et simplement sa candidature au profit de l’autre ou va-t-il faire le combat seul, histoire de le rejoindre au second tour. Si la rumeur selon laquelle l’Union fait la nation (Un) aurait refusé que l’homme d’affaires soit son candidat était vérifiée, la logique d’alliance, dans ce cas, devra donc, sous le sceau de la fidélité, disparaître. Toute chose étant égale par ailleurs, les calculs politiques n’éviteront pas les chocs. Même si l’on est à l’étape de la pure conjecture, il est une évidence que les choses ne seront pas simples. Le tournant sera, sans doute, décisif pour la survie des partis et alliances de partis aux lendemains du 6 avril 2016.

 Hospice Alladayè