Spread the love
Abdoulaye Bio Tchané relooké
La candidature de Abt reçoit l’assentiment de la diaspora béninoise en France

Avant même l’annonce officielle de sa candidature, Abdoulaye Bio Tchané a déjà conquis le cœur des Béninois vivant en France. Au cours d’un géant meeting le samedi 28 novembre dernier, le candidat arrivé troisième lors de la présidentielle de 2011 a présenté les grandes lignes de son projet de société. Un  exposé qui a suscité une adhésion massive à ses idéaux.

La consolidation de l’unité nationale reste le chantier principal de Abdoulaye Bio Tchané. Il l’a réaffirmée devant des centaines de Béninois vivant en France, au cours d’un géant meeting samedi dernier à Paris. Sans un Bénin uni, aucun développement ne peut se faire. « L’unité nationale est le repère, le guide et la finalité de toute notre action. L’unité nationale est sacrée ! L’unité nationale est la base et la condition de tout ! Je ne saurais donc accepter et je n’accepterai jamais, qu’un enfant méritant de mon pays soit écarté de la liste des admis à un concours d’entrée dans la fonction publique. Je n’accepterai jamais que soit refusé à un fonctionnaire une promotion dans l’administration parce qu’il n’est pas de la bonne région, de la bonne religion, ou du bon parti politique », a expliqué l’ancien Directeur-Afrique du Fonds monétaire international. Abdoulaye Bio Tchané se prononce ainsi sur un thème qui sera crucial dans la prochaine campagne électorale. Les Béninois qui, ces dernières années, ont tellement été opposés les uns aux autres, et qui ont vécu les pires inégalités depuis l’indépendance, aspirent à un président de la République qui puisse faire prévaloir l’idée de nation au détriment du régionalisme et de l’ethnocentrisme. Tout en incarnant cet idéal, Abdoulaye Bio Tchané les invite à rompre avec la fatalité. « L’heure est venue de nous mettre résolument au travail, de ne pas laisser à nouveau le destin de ce pays au hasard. Ne sommes-nous pas tous les héritiers de Béhanzin, Bio Guéra, Kérékou, ainsi que d’autres illustres figures intellectuelles et politiques de ce pays ? Je suis convaincu que chacun de vous croit fermement au rêve du Bénin nouveau. Moi, j’y crois aussi et je voudrais porter avec vous ce rêve légitime et réalisable. Mes chers frères et sœurs, le Bénin d’aujourd’hui n’est pas celui dont nous rêvons. Car, la situation que vit notre pays en ce moment est loin d’être reluisante », a défendu le président de l’alliance Abt, avant de regretter que le Bénin en soit encore là à gérer le délestage électrique. De même, il a déploré le fait que la mécanisation de l’agriculture soit encore un mythe ou que la lutte contre le chômage des jeunes relève de l’incantation.
Abt, le profil idéal pour 2016
Spécialiste des questions économiques et financières, ancien ministre de l’économie et des finances sous Mathieu Kérékou (1998-2002) avec à la clé d’importantes réformes, directeur Afrique du Fmi pendant six ans et ancien président de la Boad, Abdoulaye Bio Tchané a le  profil idéal pour marquer la rupture et amorcer une nouvelle ère économique et sociale pour le Bénin. A aucun moment durant ce long et riche parcours professionnel, sa probité et son intégrité n’ont été remises en cause. Aujourd’hui, il en récolte les fruits puisqu’ à son meeting de Paris, les Béninois de la Diaspora ont clairement placé leurs confiances en sa personne et ont adhéré à sa vision d’un Bénin triomphant. Mieux, ils ont promis mouiller le maillot à ses côtés pour ratisser large au soir du 28 février 2016 afin qu’il soit porté à la tête du Bénin. Avant l’étape parisienne, Abdoulaye Bio Tchané avait déjà rencontré quelques semaines plus tôt, ses compatriotes vivant à Libreville, à Lagos, à Berlin, à Liège, à Bruxelles, à Tours ou à Lyon. A chaque étape, ses meetings avaient connu le même succès. Insistance à cajoler le président américain