Spread the love

adrien-3Dans son allocution à l’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji a évoqué la prochaine élection présidentielle au Bénin et se rend compte que des candidats sont déjà en campagne précoce.

« La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale de l’année 2015 s’ouvre à un moment sensible de la vie politique nationale, caractérisée par une campagne précoce et sans précédant, à plus de 4 mois de l’échéance », a souligné Me Adrien Houngbédji. En effet, a-t-il rappelé, les Béninois se rendront aux urnes pour élire un nouveau président de la République le 28 février 2016. Ce rendez-vous tant attendu mobilise beaucoup d’énergie dans les états-majors des candidats qui investissent depuis quelques temps, les hameaux et villes du pays pour rencontrer les populations et faire connaître leur projet de société. Me Adrien Houngbédji en déduit qu’ils sont en campagne électorale précoce. En peu de mots, il en appelle à la conscience des candidats afin que les choses se passent selon les règles établies en la matière. Le président de l’Assemblée nationale dit « espérer que l’élection présidentielle se passe à bonne date et dans la grande transparence ». La réussite de la présidentielle de 2016 constituera le couronnement des efforts de tous, et renforcera de surcroît la position de leader du Bénin en démocratie. Ce serait une occasion pour la consolidation et la pérennisation du processus démocratique. A cet effet, il en appelle à la responsabilité de tous les acteurs politiques, de la société civile et des leaders d’opinion, à des comportements qui préservent la paix, la concorde et la cohésion nationale.

 T. G.  R.

(Br Ouémé-Plateau)