Spread the love

Le Cos-Lépi ne pourra pas publier la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) ce mardi 15 décembre 2015 comme annoncée. Il faudra attendre encore 10 jours. Pour le Cos-Lépi et la Commission électorale nationale autonome, il n’y a pas encore péril. (Lire les déclarations du porte-parole du Cos-Lépi, Abdoulaye Gounou et de la Vice-présidente de la Céna, Geneviève).

gounou-abdoulaye
Abdoulaye Gounou

Abdoulaye Gounou, porte-parole du Cos-Lépi : « On est dans les délais »

L’échéance de demain ne pourra pas être respectée. La date du 15 décembre, c’était notre programme initial. Malheureusement, il y a ce qu’on appelle les impondérables. Nous avons été bloqués essentiellement par les questions de visa de nos équipes qui doivent aller faire l’enrôlement des Béninois de l’extérieur. Nous avons eu 15 jours de retard sur les visas pour l’Europe occidentale. Ceci nous a littéralement bloqués. Il y a ces contraintes qui feront qu’on ne pourra pas respecter ce délai. Nous n’avons pas eu un problème de financement. Le gouvernement a tenu parole. Nous allons faire un décalage sur le temps perdu. Nous risquons d’ajouter 10 jours. On sera autour du 25 décembre. Nous serons toujours dans les délais. Nous avions juste voulu être un peu en avance sur les délais ».

 

Geneviève Boko Nadjo, Vice-présidente de la Céna : « On pourra s’inquiéter à partir du 28 décembre »

« À cette étape du processus, cela n’a véritablement pas d’impact sur la mise en œuvre du chronogramme  qui est le nôtre, parce que, dans ce

Genveviève Boko Nadjo confirme que les récépissé des listes de candidature seront prêtes cet après-midi
Genveviève Boko Nadjo

qui est établi à notre niveau, il était question qu’on reçoive la Lépi le 28 décembre 2015. Du 15 au 28 décembre, il y aura certainement de l’eau qui va couler sous les ponts. On espère l’avoir le 28  décembre, puisque nous serons dans les délais prescrits par la loi. L’article 180 du Code électoral, dispose qu’on doit avoir la Lépi disponible 60 jours avant le scrutin. 28 décembre, 28 janvier, 28 février, cela fait exactement 60 jours. Si le 28 décembre, nous n’avons pas la Liste électorale permanente informatisée, on pourra, à raison, commencer par s’inquiéter. En ce qui nous concerne dans la mise en œuvre du programme qui est le nôtre, nous sommes à l’étape de la commande du matériel électoral. Par rapport à la commande, nous prenons  toujours nos dispositions afin d’avoir une marge de sécurité d’à peu près 10 % sur les prévisions que nous avons faites. Pour les législatives, il était prévu 13 000 postes de vote. Pour la présidentielle, avec l’actualisation de la Lépi ainsi que le vote des Béninois de la diaspora, nous sommes en train de prévoir à peu près 15 000 postes de vote. Donc, à cet effet, il n’y a, pour le moment, pas de problème ».