Spread the love

cos-lepiLe Président du Cos-Lépi, Augustin Ahouanvoebla et les membres de son bureau, ont effectué une descente dans la matinée de ce jeudi 17 décembre au siège de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Il a été question pour le Cos-Lépi de faire le point de l’opération de l’enrôlement des béninois de l’extérieur mais aussi l’impression des nouvelles cartes d’électeurs et d’échanger avec le bureau de la Céna sur la méthodologie de distribution des Cartes d’électeurs par la Cos-Lépi et la Céna, compte tenu des contraintes de temps. Tout ceci, pour permettre une élection présidentielle efficace et crédible.

(Lire ci-dessous l’intégralité de leurs déclarations à la fin de la séance de travail)

Emmanuel Tiando : président de la Céna

« Le Cos-Lépi et la Céna constituent la cheville ouvrière de l’organisation des élections dans notre pays. Et c’est dans ce cadre que suite à la visite que nous leur

Emmanuel Tiando, Président de la Céna
Emmanuel Tiando, Président de la Céna

avons rendue, le président du Cos-Lépi a jugé bon de nous rendre également une visite accompagnée des membres du bureau du Cos-Lépi. L’essentiel de nos échanges, a porté sur les informations que le Cos –Lépi a bien voulu mettre à la disposition de la Céna dans le cadre du travail qui est le sien en vue de l’organisation de la présidentielle du 28 février prochain. Dans le cadre de ses informations, je pourrais évoquer le point qui a été fait sur l’enrôlement des béninois de l’extérieur car comme vous le savez la loi prévoit que dans le cadre des élections présidentielles, que les béninois de l’extérieur puissent participer au vote. Donc ce point a été fait par le président du Cos-Lépi. Nous avons aussi reçu des informations sur l’impression des nouvelles cartes d’électeurs. Ce travail est en cours. Il a aussi porté à l’attention de la Céna, une méthodologie pour la distribution des cartes ; cette distribution des cartes qui se fait à la fois par le Cos-Lépi et La Céna. Mais compte tenu d’un certain nombre de contraintes, Le Cos-Lépi suggère qu’il y ait une distribution unique des cartes d’électeurs parce que nous aurons à faire une distribution qui va prendre un certain nombre de temps et les citoyens auront le loisir de venir retirer leurs cartes d’électeurs auprès du Cos-Lépi. Ce qui soulagera effectivement la Céna qui ne dispose toujours pas de structures adéquates à l’instar de Cos-Lépi pour la distribution de ses cartes d’électeurs. Suite à ses informations, nous avons instauré un dialogue, des échanges autour de ses points qui ont été évoqués. J’oubliais la question des nouveaux électeurs, la question de la communication. Ensemble, nous avons donc décidé avec Cos –Lépi de faire en sorte que dorénavant, nous conjuguons nos efforts pour travailler ensemble. Parce que si nous travaillons ensemble, le processus électoral qui est en cours sera plus crédible, il sera plus visible et les béninois seront rassurés de ce que les deux institutions qui sont en charge des élections travaillent la main dans la main. Et pour prouver notre bonne foi, nous avons décidé de mettre en place un petit comité composé de nos cadres pour nous aider justement à voir comment est-ce que nous pourrions travailler ensemble dans tous les domaines visant à l’organisation de cette présidentielle du 28 février 2016. Je voudrais donc au nom de la Céna, exprimer tous nos remerciements au président du cos-Lépi pour sa disponibilité et pour le fait qu’il soit décidé à travailler à nos côtés pour réaliser une élection crédible dans la paix et surtout dans la transparence. Je vous remercie ».

Augustin Ahouanvoèbla : Président du Cos-Lépi

Augustin Ahouanvoébla reste serein après la décision du gouvernement de retirer l'agrément à la Fbf
Augustin Ahouanvoébla

« Je crois que le président de la Céna a relaté au cours de cette séance d’échange, une séance qui va se répéter jusqu’en Janvier. Le 31 janvier comme dernier délai pour que le Cos-Lépi sorte du jeu. Alors, nous avons besoin de vous faire savoir que entre autres, les échanges ont porté sur les informations techniques dont la Céna a besoin et qui concourent à une bonne organisation des élections . En amont, le Cos-Lépi est présent mais au bon milieu de la chaine, on est là jusqu’au moment où la Céna aura la main pour l’organisation des élections du 28 février 2016. Et au-delà de tout ce qui a été dit, il faut reconnaître qu’effectivement, nous avons besoin de travailler la main dans la main pour faire avancer les choses et tout se passera dans la quiétude puisque de toute façon, aucun retard n’est connu. On a pris les taureaux par les cornes aussi bien la Céna que le Cos-Lépi et bientôt, l’agence nationale de traitement (Ant) pourra bientôt rentrer en jeu pour conduire les tâches qui sont de sa prérogative. Donc, le problème ne se pose pas. Je l’ai déjà dit la dernière fois et le 02 janvier prochain, nous pourrons identifier les personnes qui pourront être membres de l’Ant pour conduire techniquement les autres formes d’opérations surtout celles relatives à la distribution des cartes d’électeurs. Je crois que comme je l’ai dit d’ici le 22 décembre, on va publier la liste. Il y a des informations qu’on ne pourra pas vous donner ici puisque ça reste toujours provisoire. C’est avec bonheur que nous avons fait ses échanges avec la Céna, c’est avec bonheur que nous quittons ici parce que nous savons que désormais on va se donner la main pour conduire un certains nombre de chantier en vue d’une réussite parfaite de l’élection présidentielle de 2016 »
Léonce ADJEVI