Spread the love
FEMME-MIDODJI
Les femmes de l’association midodji adoptent le Gal Fernand Amoussou pour la Présidentielle

Dans le département du Couffo, les femmes ont déjà fait leur choix pour l’élection présidentielle de 2016 au Bénin. Le week-end écoulé, elles étaient des centaines à se déplacer au domicile du Général Fernand Amoussou pour lui confirmer leur soutien. Majoritairement originaires des différentes Communes du Couffo, ces femmes revendeuses du marché international d’Azovè, constituées en une association dénommée « Midodji », ont rassuré Fernand Amoussou qu’il est leur unique candidat pour 2016.

Suprématie confirmée dans le Couffo ! Fernand Amoussou prend le contrôle du terrain dans sa localité d’origine. Rien ne lui échappera et l’engagement des uns et des autres le prouve. Les femmes annoncent déjà les couleurs.  » Tu es notre seul candidat à la présidentielle de 2016. Nous, femmes du Couffo, comptons sur toi pour relever ce pays et nous aider à améliorer nos conditions de vie », a rassuré le porte-parole de circonstance. Venues en grand nombre, ces femmes ont dit, à travers leur porte-parole, que Fernand Amoussou peut aller dormir tranquillement. Pour elle, l’engagement est total. « N’aies aucune crainte. Quand les femmes se décident, rien ne les arrête. Nous nous ferons ton porte-parole auprès des autres femmes qui viennent de tous les coins du Bénin, fréquenter le marché d’Azovè », a-t-elle ajouté. Ces femmes revendeuses du marché d’Azovè ont dit qu’elles se battront, sans condition, pour que leur fils réalise ce défi national. L’association « Midodji » travaille déjà pour la conquête du terrain. A écouter les femmes, dans le Couffo, il n’y aura plus rien à faire que de rappeler aux gens leur devoir au moment opportun.

« Chères mamans, priez pour moi et que Dieu nous garde. Vous ne serez pas déçues. Je vais au pouvoir pour vous. Je veux me sacrifier davantage pour vous, les femmes et les jeunes, surtout. En dehors des défis de développement et de sécurité que nous nous devrons de relever au Bénin, je m’engage, à partir de 2016, à travailler pour l’amélioration de vos conditions de vie. Je prends l’engagement de faire en sorte que vos enfants qui sont nos frères et sœurs, cessent d’errer. C’est un devoir pour moi et, je le ferai. Ce que je veux de vous, c’est la prière quotidienne », a répondu le Général Amoussou en langue locale aux femmes. Il était très heureux de savoir que les femmes s’organisent dans l’ombre pour porter cette candidature. Il la leur a d’ailleurs dédiée et a dit qu’il a levé le doigt, entre autres, pour la femme et la jeunesse. « Fernand Amoussou est candidat et veut se sacrifier, une fois encore pour le bonheur des pauvres populations. Dans mes tournées, je rencontre des choses et je pense qu’il faut arrêter cette souffrance à laquelle les Béninois sont soumis. Vous ne méritez pas cela. Je crois que, grâce à vous, tout se remettra en ordre très prochainement », a indiqué le candidat. Il a fini ses propos en invitant ces femmes à la sérénité et à la tolérance dans leurs actes. Il les a rassurées de ce qu’il travaillera à son niveau pour que l’alternance recherchée soit une réalité en 2016 au Bénin.

 Félicien Fangnon