Spread the love
DSC_2087
Arrivée de Fernand Amoussou à Aplahoué dans la matinée du 1er août

A l’invitation des Maires du Couffo, Fernand Amoussou s’est rendu dans son fief électoral le samedi 1er août 2015 dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance. Il était à Aplahoué dans la matinée, à Djakotomey dans l’après-midi et, le lendemain, à son domicile sis à Azovè, il a tenu plusieurs réunions avec des délégations venues des autres Communes. A cette occasion, toutes les assurances lui ont été données quant à son plébiscite par le peuple Adja.

Accueil triomphal pour Fernand Amoussou dans le département du Couffo, son fief naturel ! Sa descente dans les communes d’Aplahoué et de Djakotomey, le 1er Août dernier, a confirmé qu’il est très adulé par les populations de son département d’origine. La mobilisation était forte partout où il est passé. Sa présence a drainé du monde à Aplahoué et à Djakotomey et il est resté au cœur de la cérémonie officielle à Aplahoué et à la finale du tournoi de l’indépendance qui s’est déroulée à Djakotomey. A tous les niveaux, il n’a effectué que des descentes inopinées, mais les diverses déclarations et gestes faits à son endroit rassure de ce qu’il n’a rien à craindre chez lui dans le Couffo. Fernand Amoussou a été distingué au cours des manifestations officielles du 1er août par le Maire d’Aplahoué. Daniel Lonmandon a rappelé les mérites de l’homme et indiqué qu’il est un exemple à suivre. Dans la foule, les gens lançaient : « Fernand, sois tranquille, tu es notre unique choix. Tu es un don de Dieu pour ce peuple et en 2016, on ne te marchandera pas notre soutien ». La foule se bousculait pour le voir. Ceux qui ont réussi à lui serrer la main gardaient longtemps le sourire avec un visage admiratif.

Minolta DSC
Il remet le trophée du tournoi de l’indépendance à l’équipe gagnante de Djakotomey

A sa prise de parole, Fernand Amoussou a invité, depuis la place publique d’Aplahoué, tous les conseils communaux à se mettre au travail. Ceci, dans l’union, la solidarité, la tolérance et surtout le dialogue. Pour lui, les élections sont terminées. Les conseillers communaux doivent oublier leurs étiquettes politiques et orienter tous leurs objectifs et œuvrer pour le développement des communautés. Il a invité les jeunes à accompagner les élus locaux dans leurs efforts quotidiens. Pour lui, la paix, l’amour de son prochain et l’unité doivent caractériser tous les propos et comportements des uns et des autres. « Vous devez mettre de côté les appartenances politiques, que ce soit opposition ou mouvance. C’est l’heure du développement des communes de notre pays, le Bénin. Les querelles politiques doivent prendre fin et nous devons nous mettre au travail pour des victoires futures », a lancé Fernand à l’endroit de la foule.

A son domicile le soir et le lendemain, il a multiplié les séances de travail avec les cellules de base qui travaillent pour la victoire de 2016. Il les a davantage orientées vers des stratégies qui les rapprocheront plus des populations. Que ce soit Toviklin, Klouékanmey, Lalo, Dogbo et autres, toutes les délégations ont échangé avec le candidat. Globalement, tout se passe bien sur le terrain. Mais, le candidat a demandé plus d’efforts. Des engagements ont été pris pour qu’au soir du 28 février 2016, tout le monde vote Fernand Amoussou dans le Couffo. Certaines équipes ont été doublées pour plus de résultats. Des anciens et nouveaux conseillers communaux élus étaient même venus réitérer leur soutien au candidat unique du peuple adja.

 A T