Spread the love
yayi-pose-pierrre
C’est la lune de fiel entre Yayi et les jeunes de son quartier

Mauvaise nouvelle pour Yayi Boni et son « masque » Lionel Zinsou. Ils ne pourront pas compter sur la jeunesse de Cadjèhoun, quartier où réside le chef de l’Etat, pour le compte de la présidentielle de février 2016. Après  l’avoir soutenu pour son arrivée au pouvoir en 2006 et durant ses dix ans de règne, contre des  promesses non tenues, ils ont décidé de quitter son navire pour apporter leur soutien à un candidat, homme d’affaires. 

La nouvelle tourmente les ténors Fcbe. La jeunesse de Cadjèhoun ne porte plus Yayi Boni dans son cœur. En conséquence, elle ne soutiendra pas son candidat, Lionel Zinsou pour le compte de la présidentielle de février 2016. Selon les informations, c’est une marche irréversible. En effet, la pomme de discorde entre le chef de l’Etat et les jeunes de son quartier, c’est le non respect des promesses faites en leur direction. Les jeunes mécontents estiment avoir été trahis par Yayi Boni pendant ses 10 années de règne, surtout quand ils se rappellent des nombreuses promesses à eux faites par le chantre du Changement et de la Refondation. Ces jeunes qui ont connu, côtoyé et accompagné politiquement Yayi Boni depuis 2003, alors qu’il était président de la Banque ouest-africaine de développement (Boad), sont très remontés contre l’actuel locataire de la Marina. Leur frustration est encore plus grande quand ils se rappellent qu’ils ont sacrifié leurs énergies, leurs études universitaires et leurs emplois voire jobs de subsistance pour l’avènement au pouvoir de l’actuel locataire de la Marina. Pour la présidentielle de février prochain, ils n’entendent pas se laisser faire. Courtisés par les candidats en lice, ils ont opéré un choix qui n’est pas  le Premier ministre Lionel Zinsou imposé par le chef de l’Etat pour poursuivre sa piteuse gouvernance. De sources dignes de foi, les jeunes de Cadjèhoun seraient en ce moment en pourparler avec un richissime homme d’affaires. D’ici quelques jours, un géant meeting de sortie politique sera organisé à quelques encablures  du domicile du président de la République. Ce qui sonne comme un camouflet.  Un fait majeur qui, s’il se produisait est un contre point pour les Fcbe et leur candidat. Au-delà, cela  démontre à tout le Bénin l’incapacité du chef de l’Etat à honorer ses engagements vis-à-vis de la jeunesse de son quartier. Cette sortie annonce un cataclysme politique dans le quartier résidentiel, surtout quand on pense aux nombreux soutiens populaires auxquels on assiste ça et là.
Abdourhamane Touré