Spread the love

coslepibenin-770x439_cLes nouveaux membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) ont officiellement prêté serment hier, mardi 08 mai au siège de la Cour constitutionnelle à Cotonou. Cet acte consacre l’entrée en fonction des onze nouveaux membres, qui se voient officiellement investis de leurs missions.

C’est à travers une cérémonie sobre et succincte de prestation de serment que le président de la cour constitutionnelle et les autres membres de l’institution, ont soumis hier les nouveaux membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). Dans son propos liminaire, le président de la cour constitutionnelle Professeur Théodore Holo, a fait remarquer que la non installation de votre conseil d’orientation et de supervision à bonne date, explique la décision injonctive Dcc 17-262 du 12 décembre 2017. « La cour a dû privilégier l’esprit de la loi pour en sauver la lettre et rendre opérationnel le Cos-Lépi dans attributions, fonctionnement et durée » a-t-il déclaré. Ceci, après avoir reçu le serment des membres du Cos/Lépi, déférant ainsi aux exigences de la loi N° 2013-06 du 25 novembre 2013 portant Code électoral en République du Bénin, notamment en ses articles 219 et 220. Se sont pliés à ces exigences devant les sages de la Cour constitutionnelle, les députés Sabai katé, Gildas Agonkan, Corneille Padonou, Janvier Yahouédéhou, Valère Tchobo, Justin Adjovi, Léon Comlan Ahossi, Abiba Dafia et la directrice générale par intérim de l’Institut national de la Statistique de l’Analyse économique (Insae), Armelle Ahamide Meangoua, à l’exception du député Guy Mitokpè et du directeur en charge de l’Etat civil qui n’ont pas fait le déplacement.  Avant de recevoir leur serment, le président Théodore Holo a fait lire par le secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Gille Badet, l’article 330 de la loi N° 2013-06 du 25 novembre 2013 et quelques textes subséquents dans l’optique de rappeler aux membres du Cos/Lépi, la formule consacrée par laquelle ils prononcent leur serment. Un serment bien reçu par la Cour constitutionnelle par la formule « Je le jure ! ».

L’exhortation de Holo à l’endroit des nouveaux membres du Cos-Lépi

Par la suite, Théodore Holo est largement revenu sur le rôle du Cos/Lépi dans l’organisation des compétitions électorales au Bénin. « Vous saurez, je n’en doute guère, relever les défis qui vous sont lancés. Ma conviction se fonde sur, non seulement, vos qualités personnelles et vos expériences individuelles, mais aussi, le fait que nous venons d’organiser , il y a deux ans l’élection présidentielle de 2016 sur la base du fichier électoral apuré et révisé par vos prédécesseurs, un fichier qui en principe, intègre déjà ceux qui ont atteint leur majorité en 2016. il ne vous restera donc qu’à prendre en compte et à intégrer au fichier électoral ayant atteint leur majorité en 2017, les électeurs omis, ceux qui viennent d’atteindre la majorité en 2018, et ceux qui l’atteindront au premier trimestre de 2019 », a  expliqué Théodore Holo aux neuf des onze membres qui ont prêté serment. « La république attend de vous que dans les six mois prochains, qui constituent le délai légal d’actualisation du fichier électoral, donc d’ici à fin novembre 2018, vous fassiez un travail de qualité impeccable, accompli avec conscience et professionnalisme » a-t-il conclu.

Léonce Adjévi