Spread the love

lafia2La résurgence du terrorisme préoccupe les autorités béninoises. Dans son message adressé aux populations dans le cadre de la 5ème édition de la Semaine des frontières qui démarre ce jour jeudi 07 juin 2018, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, exhorte à la viabilisation des espaces frontaliers pour prévenir l’extrémisme violent. Ci-dessous sa déclaration.

Béninoises et Béninois !

Chers compatriotes !

Aujourd’hui 07 juin, le Bénin commémore, à l’instar des pays de l’Afrique, la journée africaine des frontières instituée depuis 2010 dans le cadre de la mise en œuvre du Programme frontière de l’Union africaine.

A cette occasion, notre pays célèbre la 5ème édition de la Semaine des frontières béninoises sur le thème « Prévenir l’extrémisme violent par la viabilisation des espaces frontaliers ».

 Chers compatriotes,

De nos jours, l’extrémisme violent est la principale menace à la paix, à laquelle l’humanité est confrontée. La forte médiatisation de cette forme  de criminalité contribue à intensifier son impact négatif sur les populations.

De ce fait, l’extrémisme violent constitue une hantise pour les communautés internationales dont il compromet la stabilité, le développement et le progrès.

En effet, les zones frontalières, en raison de leur enclavement et de leur éloignement des grands centres urbains, se voient délaissés, oubliées du développement, livrées aux affres de la pauvreté et à la marginalisation.

Toute situation propice à la criminalité et aux violences de toutes sortes.

Pour parer à cette menace, notre pays le Bénin a élevé, depuis 2007, au rang des priorités nationales, la gestion efficace des espaces frontaliers.

 Béninoises et Béninois,

L’édition de la Semaine béninoise des frontières sera marquée par un dialogue national sur le thème : « Frontière, tourisme et extrémisme violent au Bénin ». Ce dialogue a pour objectif de contribuer à une meilleure compréhension de l’extrémisme violent au bénin en mettant l’accent sur les relations transfrontalières avec le tourisme et la sécurité. Il permettra au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires en vue d’enrayer ce fléau. Tout cela favorisera la promotion du tourisme qui est l’épine dorsale du Programme d’actions du gouvernement, le Pag, Bénin révélé.

 Béninoises et Béninois !

Je profite de l’occasion pour témoigner la gratitude du gouvernement à l’endroit des Partenaires techniques et financiers et de tous les acteurs qui accompagnent les efforts de l’Agence béninoise pour la Gestion intégrée des espaces frontaliers, l’Abégief.

 Vive la journée africaine des frontières !

Vive la coopération transfrontalière !

Vive le Bénin !

Je vous remercie.