Spread the love

aic pointL’Association interprofessionnelle du coton (Aic)  est dans une dynamique inclusive. C’est pour cela, qu’elle est descendue les mercredi 27 et jeudi 28 juin 2018 dans l’Atacora. L’objectif est d’évaluer de la campagne cotonnière 2017-2018, et de s’enquérir des problèmes auxquels sont  confrontés les producteurs.

Les prévisions cotonnières pour la campagne en cours sont estimées à 750 000 tonnes. Pour atteindre ce taux record à l’issue de la campagne, une délégation de l’Association interprofessionnelle de coton (Aic) conduite par son président,   Mathieu Adjovi,   était en tournée dans les départements de l’Atacora et de la Donga. A Natitingou et à Djougou, la délégation a effectué des visites de travail avec les autorités communales et préfectorales. Au cours de ces séances, le président de l’Aic, a échangé avec les producteurs sur les problèmes liés à leur sécurité et à la transhumance, la circulation des intrants frelatés ainsi que l’organisation des fêtes départementales. Dans chaque localité, les producteurs de coton ont été écoutés. Par ailleurs,  le premier responsable de l’Aic a exprimé sa fierté de noter que les résultats enregistrés sont en phase avec les attentes du président de la République. Il a rassuré les producteurs de l’implication totale du Chef de l’Etat dans le processus d’intensification de la production qui a été enclenché. Il a aussi rassuré les producteurs de l’existence en qualité et en quantité suffisante des intrants. Par rapport à la réfection des pistes, il a annoncé, en présence du Directeur départemental des infrastructures et des transports de l’Atacora et de la Donga, le démarrage des travaux dans toutes les communes productrices afin d’améliorer l’évacuation du coton graine. Le président de l’Aic a également averti les producteurs contre l’utilisation d’intrants frelatés qui constituent des produits à risque. Il a été soutenu par le Président nationale des cotonculteurs, Tamou Badou qui a conseillé les producteurs à utiliser au plus 5 graines de coton  pour les semis. Selon l’assistant délégué de l’Aic, Léon Adda Bouko, les prévisions d’emblavures pour l’Atacora  étaient de 100 000 ha, mais les superficies réellement emblavées sont de l’ordre de 109.995 ha, soit un taux de réalisation de 110%. Il a fait part des accroissements substantiels des superficies emblavées. « Cela témoigne du regain d’intérêts accordé par les producteurs de la zone pour la production cotonnière », a-t-il déclaré. Dans ce département, la production totale obtenue est de 105.661,81 tonnes contre 94.559 tonnes la campagne précédente, soit un taux global d’accroissement de production de +12%. A la séance de Djougou, le porte-parole des producteurs de coton a remercié le Chef de l’Etat et tout le staff technique de l’Aic pour les efforts consentis pour l’émergence de la filière coton dans le département de la Donga.

 Hervé Yotto